9e Université d’été: Une formation axée sur les droits digitaux

0


Les universités d’été se tiennent pour cette année, du 8 au 17 octobre 2019 sous la houlette du Centre d’information et de formation en matière de droits humains en Afrique (CIFDHA) et de son partenaire le Centre de conseil et d’Appui pour les jeunes en matière de droits de l’Homme (CODAP). La cérémonie d’ouverture à eu lieu le 12 octobre 2019 à Ouagadougou en présence de la presse. Pour cette neuvième session, les universités d’été se tiendront sous le thème: “Droit digitaux en Afrique: Promouvoir et protéger l’utilisation éthique et responsable des réseaux sociaux par les jeunes ». Qui de plus indiqué que le représentant du ministre burkinabè des droits humains, la représentante de Facebook, zone Afrique francophone et le PNUD pour officier cette cérémonie d’ouverture?

« Les méfaits des réseaux sociaux sont indéniables et certains crimes y prennent une ampleur considérable », a indiqué d’entame Paulin Zombré, représentant du ministre des droits humains et de la promotion civique. C’est donc à juste titre qu’il a reconnu la particularité et le bien-fondé de cette neuvième session des universités d’été ». Pour lui, le thème est salutaire. Il pense que, « lorsqu’ils ne sont pas utilisés comme il se doit, Internet et les réseaux sociaux peuvent constituer un poison pour la démocratie et le vivre ensemble ». Il a alors invité les 31 sélectionnés des pays de l’Afrique de l’Ouest sur plus de 300 dossiers qui participent à ces universités d’été à tirer le meilleur profit de cette session en faisant preuve d’assiduité au travail, mais aussi, à partager les connaissances acquises avec leur compatriotes.

Les participants à la cérémonie

Facebook est soucieux des droits des utilisateurs

La représentante de Facebook pour la région francophone, Balkissa IDE SIDDO, présente à la cérémonie d’ouverture, a rappelé que sa structure a pour mission de donner l’opportunité aux gens de créer des communautés et rapprocher le monde. Aussi, a-t-elle assuré que sa structure est soucieuse des droits digitaux de leurs utilisateurs. « Nous investissons dans les ressources humaines, la technologie et les programmes pour prévenir les abus et les violations des droits digitaux, et lorsque des utilisateurs commettent des abus et qu’ils nous sont signalés, nous les arrêtons et nous informons ceux qui les ont signalés de la décision prise, et en toute confidentialité », a-t-elle indiquée.

Pour Me Stéphane Ouédraogo, président du CIFDHA, la problématique des droits digitaux est opportune pour cette neuvième session des universités d’été. Il estime que dans un contexte où l’on constate une plus grande utilisation d’internet et des réseaux sociaux par les différentes couches de la société,  où l’on constate des dérives importantes sur Internet mais aussi une tendance à réguler l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux, il était important de former les jeunes autour de cette problématique.

Hamadou Adam’s Ouedraogo

Minute.bf