Education : « 42 414 enfants hors école » sauvés grâce au SSA/P

0
Les mérites de Hermann Toukoumnogo Kaboré, bénéficiaire du programme SSA/P, ont été reconnus par le ministre Stanislas Ouaro


Le Ministre en charge de l’éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENA-PLN), et ses collègues du Mali et du Niger ont, au cours d’une conférence de presse à Ouagadougou, le 10 octobre 2019, procédé au lancement des travaux du nouveau partenariat entre les gouvernements de ces différents pays et la Fondation Stromme autour des formules accélérées d’éducation et de formation. Ce partenariat est un programme qui a pour but de résorber le nombre d’enfants hors école.

« Je voudrais vous apporter le témoignage du miraculeux que je suis grâce à la Stratégie de Scolarisation accélérée et passerelle (SSA/P). Le témoignage d’un adolescent qui, il y a 10 ans, ne savait ni lire ni écrire et qui, aujourd’hui, a eu son BAC D en juillet 2019, grâce à la SSA/P », témoigne Hermann Toukoumnogo Kaboré, bénéficiaire du programme SSA/P.

En effet, dans sa mission de récupérer les enfants hors école, la SSA/P a pu sauver cet élève qui, faute d’école dans son village à l’âge de 7 ans, n’avait pas pu être scolarisé. Il a donc fallu attendre ses 10 ans révolus pour qu’avec la Fondation pour le Développement communautaire (FDC), avec l’appui financier de la Fondation Stromme, Hermann et ses camarades de 9 à 12 ans soient scolarisés. Après deux ans de formation bilingue, mooré/français, ces derniers ont été jugés aptes par des enseignants à rejoindre l’école formelle. C’est ainsi que « parmi les premiers de sa classe jusqu’à la terminale », Hermann a obtenu son BAC série D en juillet 2019 et est aujourd’hui inscrit à l’Université Joseph KI-ZERBO.

De nouvelles formules pour le nouveau partenariat

La Secrétaire générale (SG) de la Fondation Stromme, Christine Sodal s’est réjouie des résultats de la collaboration avec les gouvernements des trois pays bénéficiaires du programme SSA/P. Collaboration qui, à son sens, a permis aux enfants comme Hermann d’avoir accès à leur droit à l’éducation. Très heureuse de l’impact du programme SSA/P, dans l’accompagnement, l’insertion et la réinsertion scolaire au Burkina au Mali et Niger, Christine Sodal a précisé que de nouvelles formules sont attendues pour ce nouveau partenariat. En effet, ce nouveau partenariat, selon la SG, prévoit «  la Stratégie de Scolarisation accélérée formule 2 (SSA2), pour les enfants de 13 à 14 ans ; la Stratégie d’Apprentissage accélérée pour les adolescents et jeunes (S3A) pour les enfants de 15 à 25 ans et l’Alphabétisation active (AA) pour les femmes ». Il faut noter que le SSA/P  encourage l’auto-emploi à travers l’apprentissage des métiers.

42 414 scolarisés grâce au programme SSA/P

Le ministre Stanislas Ouaro, avant de donner le top départ des travaux pour le nouveau  partenariat, s’est dit satisfait des chiffres engrangés dans la mise en œuvre du programme SSA/P depuis 2004 pour le Mali, 2006 pour le Burkina Faso et 2007 pour le Niger. Selon le ministre, les statistiques faisaient état de « 2 634 300 enfants hors école en 2014 », au Burkina Faso. Mais, la collaboration  avec la fondation a permis « d’enrôler 219 630 enfants hors école dans les trois pays dont 42 414 enfants au Burkina Faso ». « C’est fort de ces résultats encourageants que les trois pays ont tous confirmé leur intérêt et engagement à poursuivre le partenariat avec la Fondation Stromme», a indiqué Stanislas Ouaro au nom des pays bénéficiaires.

Le ministre a ainsi reconnu les mérites du « miraculeux » Hermann Kaboré en lui offrant un ordinateur, et en l’encourageant à poursuivre ses études universitaires avec la même abnégation.

Franck Michaël KOLA (Stagiaire)

Minute.bf