Reboisement : Le RIJED/BF met en terre plus de 500 plants

0


Le Réseau d’initiative des jeunes à l’entreprenariat et au développement du Burkina Faso (RIJED/BF) a mis en terre 500 plants le lundi 12 août 2019 dans la forêt régionale située dans la commune de Saaba à Ouagadougou. Une action qui, à en croire les initiateurs, a pour but d’accompagner le président du Faso dans sa campagne de reforestation lancée pour ce mois d’Août 2019 mais aussi, selon les objectifs de l’association, contribuer à la promotion de l’entreprenariat des jeunes.

Le lundi 12 août 2019, les membres du RIJED/BF avec en tête Luc Arnaud Compaoré, chargé de mission au ministère de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, ont voulu lutter contre la désertification en plantant des arbres. Ainsi, ce réseau fort de plus de 2500 membres répartis dans les 13 régions du pays a, à l’occasion de la journée internationale de la jeunesse, décidé de mettre sous terre plus de 500 plants dans la forêt régionale située dans la commune de Saaba. Ces jeunes, à travers cette action, veulent accompagner le président du Faso qui a lancé le 10 Aout dernier, la campagne de reforestation à travers tout le pays.

Le choix a été porté sur la forêt régionale pour cette journée de reboisement, explique le président du RIJED/BF, Luc Arnaud Compaoré,  pour « renforcer les espèces végétales » de cette forêt à travers les « caïcédras, les neemiers, les manguiers, le morenga, etc. ». « Nous sommes jeunes et nous devons faire tâche d’huile toute nos actions pour le développement de notre pays », a-t-il justifié leur acte de ce matin dans la commune Saaba.

Me Herbé Kaboré, maire de la commune de Nagreongo, parrain de cette cérémonie affirme que cette journée de reboisement est en réalité le début du verdissage du Burkina Faso. « Nous voulons un Burkina vert, nous voulons un esprit vert, nous voulons une sécurité verte et nous voulons un développement vert », a-t-il soutenu avant d’inviter toute la jeunesse à œuvrer pour des « actions utiles » de sorte à reverdir le Burkina Faso. Il appelle les autres organisations du pays à « planter utile, à entretenir les arbres qui seront mis en terre de façon à ce que le Burkina Faso redevienne vert comme de par le passé ».

Le Directeur de cabinet du Ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire D. Pierre Nikiema, président de cette cérémonie, partant sur le principe que « l’arbre c’est la vie », a appelé toute la jeunesse à poser des actes utiles en multipliant ces genres d’initiatives qui contribueront à « préserver la nature » et à « donner le sourire » à plus d’un.

Armand Kinda

Minute.bf