Journalisme sensible aux conflits : La 3e édition du prix PaxSahel lancée

0

Le Réseau d’initiative de Journalistes (RIJ) a procédé au lancement, le vendredi 9 août 2019 à Ouagadougou, de la 3e édition du prix PaxSahel qui est un concours destiné aux journalistes de trois pays du Sahel, à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger. Ce prix vise à récompenser trois meilleurs journalistes, qui auraient fait preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information liée aux conflits.

Romaine Zidouemba, Coordonnatrice du RIJ

Après un pari réussi pour les deux premières éditions tenues en 2017 et 2018, le Réseau d’Initiative de Journalistes (RIJ) lance la troisième édition du « Prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits (JSC) ». Ce concours est ouvert aux journalistes de trois pays du Sahel à savoir le Burkina Faso, le Mali et le Niger, travaillant dans les médias tels que la radio, la télévision, la presse écrite et la presse en ligne. Il s’inscrit dans le projet « Appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina Faso » initié depuis 2017 par le RIJ avec l’appui de ses partenaires.

Conscient qu’ « un journalisme de qualité est indispensable à la promotion de la démocratie et du développement », le RIJ veut, à travers ce concours, aiguillonner les hommes de médias à plus de professionnalisme dans leurs différentes productions quotidiennes, surtout en ce qui concerne le JSC dont l’objectif est de contribuer à améliorer l’implication des médias du Burkina Faso dans la prévention et la gestion des conflits. Ce prix viendra donc récompenser les journalistes qui auront fait preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information, a indiqué Romaine Zidouemba, coordonnatrice du RIJ.

Les conditions de participation à ce concours

Les œuvres en français, doivent avoir été produites, publiées ou diffusées entre le 1er décembre 2018 et le 31 octobre 2019. Un jury de professionnels de médias et d’experts dans le domaine des conflits sera mis en place pour analyser les productions et retenir les trois meilleures œuvres dans trois catégories : radiodiffusion, télévision (y compris le MoJo) et presse écrite et/ou en ligne.

Les lauréats recevront des prix composés d’une somme d’argent (500 000 FCFA) et du matériel de production. La cérémonie de récompense se tiendra le 29 novembre 2019 à Ouagadougou. Les candidatures sont reçues physiquement au siège du RIJ et par e-mail à l’adresse cdp@rij-burkina.org. Les œuvres primées ou remplissant les critères JSC seront publiées sur le site www.paxsahel.com.

A entendre Romaine Zidouemba, le prix PaxSahel est en soi une « innovation dans le secteur des médias, en ce sens qu’il encourage les journalistes de ces pays, à pratiquer un journalisme engagé dans la recherche de solutions durables pour la paix et le développement ». Pour la réalisation de la troisième édition du prix PaxSahel et la mise en œuvre d’autres activités du RIJ, a-t-elle demandé l’accompagnement de « potentiels partenaires », engagés dans la promotion du développement, dans la prévention et la gestion des conflits.

Armand Kinda

Minute.bf