Météorologie : L’ANAM ouvre ses portes au public

0

Le vendredi 26 avril 2019, l’Agence nationale de la météorologie (ANAM) a célébré en différé la Journée météorologique mondiale de la (JMM), commémorée chaque 23 mars dans plus de 191 pays dans le monde. Une occasion pour les météorologues d’ouvrir leurs portes au grand public afin de mieux se faire connaitre.

Emmanuel Koela a appelé à se donner plus de moyens pour lutter contre le changement climatique

Le Burkina Faso, à l’instar de 191 autres pays membres de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), célèbre la Journée météorologique mondiale, commémorant ainsi l’entrée en vigueur le 23 mars 1950, de la convention qui l’a instituée. Cette traditionnelle célébration annuelle a pour objectif de mieux faire connaitre les activités et les services météorologiques et hydrologiques au niveau national, pour plus de visibilité.

A travers une journée portes-ouvertes, des expositions et des conférences-débats, l’ANAM permettra aux populations de comprendre son mode de travail dans le cadre des prévisions météorologiques. « De la collecte jusqu’au traitement des données, il sera montré à tous ceux qui sont là de savoir comment on travaille, et une occasion pour nous de faire connaitre la structure au grand public », a indiqué Ernest Ouédraogo, Directeur général (DG) de l’ANAM.

L’ANAM a un nouveau centre de veille et d’alerte météorologique

Ernest Ouédraogo, Dg de l’ANAM

La célébration de la JMM a été l’occasion pour Emmanuel Koela, Directeur de cabinet, représentant le Ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, d’inaugurer le nouveau centre de veille et d’alerte météorologique d’une valeur de 600 millions de FCFA dont 400 millions sur financement du budget de l’Etat exercice 2017-2019. Ce centre, à l’en croire, offrira un cadre propice pour l’utilisation d’outils de dernière technologie pour l’amélioration des prévisions météorologiques. Elle permettra également d’appuyer la recherche au niveau national sur le changement climatique.

« Ce centre mérite d’être bien équipé pour que sur le plan météorologique le Burkina Faso puisse être à la hauteur des prévisions météorologiques », a soutenu M. Koela qui est revenu sur le phénomène des changements climatiques et l’utilité de ce centre dans les prévisions météorologiques. « Des études ont montré que les catastrophes naturelles se sont multipliées ces trente dernières années. Il y a donc urgence à agir », a-t-il dit avant de lancer un appel à la prise de responsabilité par nos sociétés afin qu’il y ait un changement de comportement de sorte à préserver la planète.

La JMM est célébrée cette année sous le thème : « Le soleil, la terre et le temps ». Ce thème, à en croire M. Koela, invite toute la communauté internationale à se donner les moyens pour s’attaquer avec plus de volonté et d’engagement politique, au changement climatique qui constitue une réelle menace pour la planète.

Armand Kinda

Minute.bf