Ringou de Boussouma: Le fils, Karim Ouédraogo, succède au père

0
Karim Ouédraogo est le désormais Dima de Boussouma

A l’heure où la communauté de musulmans s’active pour la célébration de la fête de mouton, un événement particulier se déroule dans l’un des 5 puissants royaumes du Burkina. Le Boussouma. Situé dans la région du Centre-Nord,  le Ringou de Boussouma est orphelin depuis le 30 juillet 2019. Date de la disparition du Dima Sonré, après 52 ans de règne. Après les rites d’usage et l’ihnumation selon les règles traditionnelles, la course à la succession s’est déclarée. A la fin, d’un côté, Kassoum Ouédraogo, frère ainé de Kadré Désiré Ouédraogo et de l’autre, Karim Ouédraogo, fils ainé du défunt Sonré. Le couronnement devant se faire à Kougr-Zougou dans les environs de Korsimoro, à une dizaine de kilomètres de Boussouma, les prétendants au trône y ont été conviés ce 10 août par le Kougr-Zougou Naaba Baongho. 

L’occasion étant rare, la dernière en date remonte à un demi-siècle, une bonne partie de la population de Boussouma y a effectué le déplacement. Après une longue et pénible attente, la fumée blanche a été aperçue aux environs de 21h. Et c’est finalement le fils de Dima Sonré, Karim Ouédraogo, gestionnaire financier, qui a été désigné par le collège électoral pour gérer hommes, femmes, enfants, vieux, objets… du Ringou de Boussouma avec ses 12 cantons. Le père s’est éteint, vive le fils.  Il dévient ainsi le 32e Roi de la principauté.

Minute.bf