Système d’Information policière: Renforcement de la collaboration entre Interpol et le Burkina

0


Le Ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré et le Secrétaire Général de INTERPOL, Jürgen Stock ont signé un protocole d’accord ce 10 septembre à Ouagadougou. Il était question d’améliorer leur partenariat pour plus d’efficacité.

Elargir le champ de la coopération à l’échelle internationale…


« La signature de ce protocole d’accord permettra des échanges d’informations entre la police Burkinabè et Interpol », a indiqué Ousséni Compaoré. Pour lui, cette collaboration va permettre à la police burkinabè d’avoir plus de profondeur dans les diverses enquêtes mais aussi d’avoir des informations pertinentes par Interpol. Cette signature de protocole selon le patron de la sécurité burkinabè, entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme « Système d’Information policière pour l’Afrique de l’Ouest (SIPAO) ». Le ministre s’est dit satisfait de la signature de ce protocole d’accord qui, à son sens, va contribuer au renforcement de la coopération, « d’échanges d’informations avec INTERPOL ». De manière précise, ce protocole permettra d’élargir le champ de la coopération à l’échelle internationale.
Aussi, de l’entendement du SG de INTERPOL Jürgen Stock, c’est un renforcement de « coopération contre le crime international et le terrorisme ». Il s’est d’ailleurs réjoui du soutien et de la participation du Burkina Faso au sein des 194 pays membres de INTERPOL.


La collaboration, une arme efficace contre le terrorisme


En outre, en ce qui concerne le terrorisme, Convaincu qu’aucun Etat ne saurait faire face seul au phénomène, Jürgen Stock dit avoir l’intime conviction que la collaboration des différents Etats est une solution appropriée au fléau.


Franck Michaël KOLA (Stagiaire)
Minute.bf