Développement communal : Des ressortissants de Sabcé à Ouagadougou s’approprient leur PCD

0
1 266 vues


Le conseil municipal de Sabcé (commune située à environ 80 kilomètres de la capitale burkinabè) a rencontré ses ressortissants de Ouagadougou pour leur présenter le Plan communal de Développement (PCD) et demander leur implication pour sa mise en œuvre. La rencontre a eu lieu le samedi 20 juillet 2019 à Ouagadougou en présence de Siméon Sawadogo, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, fils de la commune.

Pendant une heure de temps, le maire de la commune de Sabcé, Rigobert Nassa, a présenté et expliqué son plan communal de développement (PCD) aux ressortissants de sa commune basés à Ouagadougou. Cette présentation, à l’entendre, a pour but de permettre à tous ceux qui n’ont pas pu prendre part à l’élaboration du PCD de se l’approprier et de s’impliquer davantage à sa mise en œuvre pour le développement de la commune.

Siméon Sawadogo, ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation

Il explique que le PCD 2019-2023 constitue un référentiel approprié des actions à mener au cours des cinq (5) prochaines années pour l’amélioration du contexte économique, social et environnemental de la commune de Sabcé. Son coût global est estimé à plus de 11 milliards et le maire dit compter sur les recettes propres de la commune qui sont évaluées à plus de 7 milliards, mais aussi sur la contribution des partenaires attendue à hauteur de plus de 3 milliards pour sa mise en œuvre effective.

Ainsi, avec le fonds miniers, les taxes superficiaires et la patente, le maire reste convaincu que le montant exigé pour la réalisation du PCD 2019-2023 sera atteint pour le développement de sa commune. Il demande « l’implication réelle » de tous les ressortissants de Sabcé à travers le pays pour la réalisation de ce programme quinquennal. « L’ONG Tree Aid et le plan d’action RSE que l’industrie minière Bissa Gold met en œuvre au profit de la commune et des villages impactés, sont fortement attendus », a-t-il ajouté.

« La commune de Sabcé a la chance… »

Présent à la présentation de ce PCD, Siméon Sawadogo, Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, fils de la commune de Sabcé a indiqué que le plan communal de développement est un instrument important pour le développement d’une collectivité. Dans le cadre de la décentralisation, ce plan a toujours été préconisé et chaque commune, dit-il, devrait planifier l’ensemble des actions et voir dans quelle mesure l’on peut avoir le financement à partir du budget communal mais également à partir de l’apport de leurs partenaires techniques et financiers.

Rigobert Nassa, maire de Sabcé demande l’implication de tous pour la mise en oeuvre du PCD

« La commune de Sabcé a la chance d’avoir un certain nombre d’activités qui peuvent lui permettre de bénéficier de ressources additionnelles notamment à la mine de Bissa Golg », a soutenu Siméon Sawadogo pour qui cette chance doit être saisie au bond. « Nous devons faire des réalisations structurantes avec ce financement additionnel. Des financements qui devront permettre, au cas où nous n’avons plus ce financement additionnel, d’avoir encore des ressources afin de financer le développement », conseille-t-il.

Ram Christophe Sawadogo, enseignant chercheur, maitre de conférence de sociologie à la retraite, ressortissant de Sabcé a été l’un des rédacteurs de ce PCD. Il confie que son élaboration a quelque peu été accélérée pour permettre sa mise en œuvre diligente pour le développement de la commune. Il salue l’initiative de la communication que le maire a eu de venir faire la présentation à Ouagadougou parce que, pense-t-il que tout le monde n’ayant pas pu prendre part à son élaboration, il était très important qu’une fois adopté, les ressortissants de Sabcé puissent en partager le contenu, et prendre l’engagement de s’y impliquer. « Le PCD est un document de base, une volonté initiale exprimée mais il ne vaudra que ce que les acteurs concernés feront de lui », a-t-il dit.

Les ressortissant de Sabcé étaient mobilisés pour la rencontre de ce jour

Pour la mise en œuvre de ce plan, le maire peut aussi compter sur les femmes de sa commune. Marie Ouédraogo, une ressortissante de Sabcé a promis au maire que les femmes se mobiliseront et s’engageront pour la mise en œuvre du PCD à travers plusieurs activités qu’elles entendent mener.

Après Ouagadougou, ce PCD sera également présenté aux ressortissants de Sabcé basés dans d’autres villes du pays pour leur permettre aussi de le comprendre et de prendre l’engagement de s’impliquer pour sa réalisation. Un groupe Whatsapps sera également créé pour permettre à la diaspora de pouvoir communiquer « largement sur le PCD ».  

En rappel, le PCD 2019-2023 contient cinq axes que sont l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base de qualité ; l’amélioration des niveaux de productions agro-sylvo-pastorales ; la dynamisation de l’économie locale ; l’amélioration des secteurs de soutien à la production ; l’amélioration de la gouvernance et des finances locales. « La réalisation de tous ces axes, a insisté le maire, a besoin de toutes les énergies des fils et filles de la commune, qui sont censés comprendre et qui s’engagent pour le développement de cette commune ».

Armand Kinda

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom