2e édition Tournoi de la Solidarité inter-établissements du Kadiogo : Le Lycée St Bernard sacré champion

0

La finale de la 2e édition du Tournoi de Solidarité inter-établissements du Kadiogo s’est jouée le samedi 29 mai 2021 au Complexe sportif Réné Monory, à Ouagadougou. Au coup de sifflet final, c’est le Lycée St Bernard qui a été déclaré vainqueur face au Lycée Marien N’Gouabi II, le tout dans un esprit de « fair-play », à grande satisfaction du promoteur Luc Arnaud Compaoré.

22 équipes au départ de la 2e édition du Tournoi de Solidarité inter-établissements du Kadiogo, ce sont les lycées Marien N’Gouabi II et St Bernard qui vont atteindre le dernier carré. Pour les départager, ces équipes ont été invitées à s’expliquer ce samedi 29 mai, sous les regards de grands noms du football burkinabè dont les anciens internationaux, Mady Panantigiri, Aziz Nikiema et des co-parrains, Bruno Compaoré ( Directeur général du général du Fonds burkinabè de Développement économique et social (FBDES), Laurent Blaise Kaboré (président de l’Union sportive de Ouagadougou, USO) et Ibrahim Yanogo (vice-président de la Fédération burkinabè de Football).

Devant ces officiels, les élèves ont montré leur savoir-faire footballistique. Dès l’entame du match, c’est le Lycée St Bernard vêtu en rouge et noir qui se montre plus ambitieu, multipliant les offensives contre le Lycée Marien N’Gouabi II, en jaune et vert, qui lui, contre et essaie se relancer. Ce sera sans compter sur la détermination de leurs adversaires de St Bernard, qui, à force de pousser trouve la faille dans les dix premières minutes par l’entremise de Koanda Oussamata.

Entre envie d’aller chercher un second but pour le Lycée St Bernard et l’égalisation pour Marien N’Gouabi, le match devient intense. Tout de même, c’est encore l’équipe de St Bernard qui va se montrer décisif en mettant un second but grâce à Porgho Abdoul Kader. Mieux, dans sa détermination, les rouges et noirs poussent leurs adversaires du Marien N’Gouabi à la faute et obtiennent un penalty à quelques minutes de la fin de la première période. Faite de justesse, l’attaquant du Lycée St Bernard trouve la barre transversale, épargnant son adversaire d’un troisième but. Le score reste 2-0 pour le Lycée St Bernard jusqu’à la pause.

Après quelques minutes de récupérations, les protagonistes reviennent sur le terrain avec plus d’envie et de détermination. C’est notamment les jaunes et verts du Marien N’Gouabi qui donnent le ton. Mais ils vont à chaque fois buter sur la défense de St Bernard. Ils vont même faire peur à leur adversaire en touchant leur transversale, mais ne trouveront pas les filets.

Encore et toujours, les occasions les plus nettes viendront du Lycée St Bernard qui, lui aussi n’arrivera plus à trouver les filets de l’adversaire. Le score va rester inchangé jusqu’au coup de sifflet final, sacrant du coup le Lycée St Bernard vainqueur de la 2e édition du Tournoi de Solidarité inter-établissements du Kadiogo. Les rouges et noirs se sont adjugé de la médaille du vainqueur, le trophée plus une enveloppe de 205 000 F CFA dont 105 000 F CFA pour les prix spéciaux, un jeu de maillot et un ballon.

L’équipe du Lycée Marien N’Gouabi II a remporté la médaille de la 2e place, un ballon, un jeu de maillot, et une enveloppe de 135 000 F CFA dont 75 000 F CFA pour les prix spéciaux.

Le Lycée professionnel régional du Centre et le Marien N’Gouabi I, respectivement 3e et 4e ont sont partis chacun avec un ballon plus des primes d’encouragement.

Luc Arnaud Compaoré, promoteur du Tournoi inter-établissements du Kadiogo

« Une jeunesse qui joue au football, c’est une jeunesse qui gagne »

A la fin du match, le promoteur Luc Arnaud Compaoré s’est félicité de l’esprit de « fair-play » dont les deux équipes ont fait montre et ce, en lien avec l’esprit du thème du tournoi : « La place du sport dans l’incivisme en milieu scolaire ». Objectif atteint selon M. Compaoré, qui dit avoir initié ce tournoi pour « créer la cohésion et la solidarité entre les élèves de la province du Kadiogo. »

Même satisfaction affichée par Laurent Blaise Kaboré, qui au nom de l’ensemble des parrains, a également salué le fair-play observé le long du match, qui s’est terminé sans incident. « Là où la jeunesse se trouve, c’est toujours avec plaisir que nous participons à ces événements(…) Le football, c’est un facteur d’union, de solidarité. Une jeunesse qui joue au football, c’est une jeunesse qui gagne », s’est-il réjoui, invitant les élèves à développer le civisme et la discipline en eux pour leur bien et le bien du pays.

Sur ce, le promoteur a donné rendez-vous aux établissements du Kadiogo, pour la 3e édition.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom