À la barre : Il poignarde mortellement sa marâtre et écope de 7 ans de prison

0
2 316 vues

Âgé de 20 ans et père d’un enfant, l’aide maçon Alidou (nom d’emprunt) comparaissait devant le Tribunal de grande Instance (TGI) de Ouaga 1 pour répondre de deux chefs d’accusation qui pèsent contre lui. Il lui est reproché : coups et blessures volontaires, et d’avoir poignardé la personne de Adja (nom d’emprunt), sa marâtre. Pour l’ensemble de ces deux chefs d’accusation, Alidou a été condamné à 7 ans de prison ferme et au payement d’un million de FCFA comme amende.

Les faits se sont produits le 14 mars dernier. Selon le prévenu Alidou, c’est en revenant du champ de son père qu’il a trouvé sa marâtre couchée au salon. Il a alors rallié la cuisine pour se procurer un couteau qui a servi à poignarder par deux fois la cuisse de Adja, la deuxième femme de son père. Il précise avoir pris le soin de jeter le couteau loin dans un buisson.

L’accusé en larme devant le tribunal s’explique : « je vous le jure monsieur le président, il n’y avait rien entre nous. On s’entendait bien. Ce que j’ai fait, c’était contre moi. C’est comme si un esprit m’a possedé. Ce n’est qu’après l’acte que je me suis rendu compte du désastre et j’ai alors fui pour jeter le couteau. C’est 30 minutes ou 1 heure après, qu’on m’a appelé pour m’informer qu’elle est décédée et j’ai décidé de me rendre à la gendarmerie par peur et remords. »

En effet, le certificat médical précise que la défunte Adja est arrivée vivante à l’hôpital, mais par manque de sang elle a succombé à ses blessures.

Le procureur dans ses réquisitions a qualifié les faits d’ « extrêmement graves » dans ce sens qu’il y a eu mort d’Homme, mais aussi des « faits simples à juger », car le prévenu reconnaît son forfait. Il a demandé qu’il soit requis coupable et condamné à 10 ans de prison et 1 000 000 de FCFA d’amende ferme.

L’avocat de l’accusé a demandé la clémence pour son client qui a certes, commis un crime, mais sous l’emprise « d’esprit maléfique », et même que tous les témoignages révèlent la bonne ambiance qui régnait dans la famille avant l’acte. Mieux, son client s’est rendu à la gendarmerie pour se déclarer. Selon lui, son client n’a pas commis l’acte de façon préméditée.

Le tribunal a déclaré Alidou coupable des faits de coups et blessures mortels et l’a condamné à 7 ans de prison ferme et au payement d’un million de FCFA d’amende.

L’accusé Alidou dispose conformément à la loi de 15 jours pour faire appel.

Mathias KAM

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom