Assurance maladie universelle : Dr. Alfred Ouédraogo prend officiellement service

0
1 548 vues

Le docteur Rakissida Alfred Ouédraogo, Enseignant hospitalo-universitaire, a été nommé en conseil des ministres du mercredi 6 octobre dernier. Il a officiellement pris service en tant que nouveau Directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie universelle (CNAMU) ce 26 octobre après une cérémonie d’installation présidée par le Secrétaire général du ministère de la fonction publique, Souleymane Lengané.

Après environ six ans passés à la tête de la Caisse nationale d’assurance maladie universelle (CNAMU), Dr Yves Kinda, avocat de profession, passe le témoin au Dr. Rakissida Alfred Ouédraogo, médecin, enseignant hospitalo-universitaire.

« C’est avec bonheur que je passe le flambeau », a dit le Directeur général (DG) sortant, Dr. Yves Kinda, qui reste convaincu que « la CNAMU qui est une jeune structure, avec la nouvelle équipe qui entre, beaucoup de choses vont se faire ».

Il a fait le bilan de sa gestion et dit être heureux d’atteindre les résultats « visibles sur le terrain » avec l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle, qui se traduit déjà par les premières prestations versées aux bénéficiaires. En effet, plusieurs milliers de personnes ont pu bénéficier de la carte d’indigence et des prestations ont été offertes à certains bénéficiaires sur le terrain. Il s’est donc dit « fier » du travail abattu pour atteindre ces résultats.

Lire aussi : Assurance Maladie Universelle : Plus de 35 000 personnes déjà enrôlées au Burkina

Dr Yves Kinda, DG sortant de la CNAMU

« Aujourd’hui nous sommes bien implantés et on ne présente plus la CNAMU. J’ai dit à mes collaborateurs d’être fiers parce que c’est nous qui avons proposé et obtenu la création de la CNAMU. Au plan national, depuis sa création, la CNAMU a travaillé à avoir de bonnes relations avec les autres sociétés d’Etat. Au plan sous régional, nous avons proposé et obtenu du gouvernement qu’une convention soit passée entre la CNAMU du Burkina et celle de la Côte d’Ivoire.  Aujourd’hui, nous avons des partages et des visites réciproques. Bientôt, une mission burkinabè doit se rendre en Côte d’Ivoire. (…) Tout n’est pas parfait. C’est un travail de longue haleine », a-t-il relevé, souhaitant que le DG entrant puisse apporter aussi sa pierre à la construction de cette maison.

Pour lui, il incombera désormais à la nouvelle direction générale et son équipe de proposer éventuellement un élargissement ou une amélioration de la pratique. « Mes collaborateurs et moi avons posé les fondations, nous avons bâti les murs ; à d’autres de venir mettre les ouvertures, de poser le toit et de mettre les meubles et la décoration. Chacun apporte sa pierre et je suis persuadé que ce chantier ne sera pas opérationnel à 100% avant un certain nombre d’années », a-t-il laissé entendre.

Lire aussi : Assurance maladie universelle : Les personnes indigentes d’abord !

Un seul regret

Le DG sortant a, avant de passer le flambeau, exprimé son « seul regret » de n’avoir pas pu concréter le statut de son personnel. « Si j’ai des regrets, c’est de n’avoir pas vu la concrétisation du statut du personnel », a-t-il déploré. Il invite le nouveau DG à une grande solidarité vis-à-vis d’eux parce que, confie-t-il, « depuis 3 ans que la caisse existe, ils travaillent à l’assurance maladie sans statut du personnel. Leur carrière n’avance pas depuis 3 ans ». Malgré tout, soutient Dr Yves Kinda, ses collaborateurs ont travaillé et n’ont jamais demandé à repartir dans leur administration d’origine. « Ils n’ont pas touché un franc d’indemnité de plus sur leur salaire », insiste Dr. Kinda.

Dr Rakissida Alfred Ouédraogo, DG entrant de la CNAMU

Tout compte fait, il dit ne pas douter des compétences de son successeur, avec qui il avait déjà eu à travailler à un certain moment dans le cadre de l’assurance maladie universelle.

Le SG du ministère de la fonction publique, Souleymane Lengané a salué le courage et le travail abattu par le Dr. Yves Kinda. « Quand il est arrivé, rien n’était clair. On se demandait s’il fallait arrêter ou continuer. Mais il a dégagé l’horizon », a-t-il salué. Pour M. Lengané, le nouveau DG de la CNAMU « a de la chance » car il « sait désormais où aller ». Il lui souhaite bonne chance et espère qu’avec lui, « la CNAMU passera à un autre stade ».

Lire aussi : Assurance maladie universelle : « Toutes les prestations offertes dans un CSPS sont prises en charge… » (Dr. Yves Kinda, DG CNAMU)

Quant au DG entrant, Dr. Rakissida Alfred Ouédraogo, il indique qu’au regard des sillons déjà tracés par son prédécesseur, il travaillera avec l’ensemble des ressources humaines de la caisse pour lever la barrière financière en vue d’opérationnaliser l’assurance maladie universelle au Burkina Faso. « Si nous arrivons à lever cette barrière financière, ce sera pour le bonheur des populations parce que cette barrière financière est un frein à l’accessibilité aux soins », a-t-il dit.

Il a salué les efforts déjà fait sur le terrain par le DG sortant et son équipe. Il reconnait que l’équipe sortante a réussi à commencer l’immatriculation et à livrer des prestations au niveau des populations, surtout indigentes. « Le travail que nous allons mener avec l’ensemble des équipes, l’ensemble des sectoriels, notamment le ministère de la santé, le ministère de l’administration territoriale et celui des finances, c’est de travailler ensemble avec les partenaires techniques, le syndicat, le patronat, à trouver le modus vivendi pour opérationnaliser et élargir davantage ces prestations pour lever davantage la barrière financière pour le bonheur des populations », a-t-il conclu.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom