Banfora : 56.720 demandes de préservatifs en une journée

0

La coordinatrice RAJS/ comoé-Leraba, au cours d’une intervention affirme que 56.720 préservatifs ont été demandés en une journée par les jeunes et 50 grossesses ont été enregistrés.

«56.720 condoms demandés en une journée et la plupart c’était des jeunes et ce sont les plus courageux qui ont demandé», indique Awa Zabré, coordonnatrice RAJS/Comoé-Leraba.

Elle explique que les contraceptifs d’urgence couramment appelés pilules de lendemain sont fréquemment demandés, ce qui explique que la préoccupation majeure de ces jeunes est d’éviter une grossesse tout en négligeant les infections sexuellement transmissibles qui peuvent en découler.

M. Zabré ajoute que ce sont des travailleuses du sexe (TS) professionnelles dans la région des cascades qui apprennent aux jeunes filles de la région comment se faire de l’argent en échange de leur service.« Des prostituées venues d’ailleurs qui ont pris des hôtels de luxe et apprennent à nos filles comment coucher avec des hommes en échange d’argent», indique t-elle.

Si toutefois rien n’est fait, après le 11 décembre, le nombre de prostituées dans la zones risque d’augmenter. « Après le 11 décembre si rien n’est fait on aura des enfants qui iront à l’école avec les tenues dans les sacs», affirme la coordonnatrice.

Pour y remédier, elle estime qu’il faut prendre des mesures car les enfants sont exposés à l’extérieur. Aussi, appelle-t-elle, les agents de l’enseignement à mettre l’accent sur l’éducation sexuelle dans les établissements.

«En un trimestre dans un établissement ils ont enceinté 30 filles», indique M. Zabré, tout en ajoutant que la situation géographique complique les choses, mais «il faut aussi prendre garde aux festivités qui sont aussi un grand facteur qui favorise l’augmentation des grossesses précoces».

Mireille Sandrine Bado

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom