Burkina/Covid-19: La Réouverture des boîtes de nuit sous conditions

0

Le ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat; le ministère de la culture, des arts et du tourisme; le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion social; le ministère de la sécurité ont signé en accord avec le ministère de la santé, un décret interministériel portant conditions de réouverture des boîtes de nuit et bars climatisés fermés depuis lors pour cause de Covid-19.

Selon l’arrêté interministériel N°2020- IMCIA/MCAT/MATDC/MSECU/MS portant conditions de reprise des activités des boites de nuit et bars climatisés pendant la période de lutte contre la COVID-19, l’on peut retenir comme conditions, l’exigeance du port du masque à toute personne souhaitant avoir accès au lieu, la mise à disposition des lave-mains reliés à un système d’adduction d’eau potable si possible, avec du savon ou du désinfectant à chaque entrée. Les tenanciers sont appelés à la prise de la température de chaque client par thermo flash à l’entrée des lieux et devraient refuser l’accès à toute personne dont la température est supérieure ou égale à 38° C

Les responsables de ces lieux de réjouissance devraient rendre obligatoire le port de masques et le lavage des mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique par le personnel après chaque service; réduire de moitié la capacité d’accueil de personnes à l’intérieur des boites de nuit et bars climatisés à la moitié de leur capacité habituelle; tenir compte de la distance à observer dans la mise en place des tables (au moins 1 m entre les clients) ; utiliser des verres et assiettes jetables pour les clients ou à défaut, bien nettoyer au savon les verres et assiettes réutilisables après chaque usage; suspendre les matinées, les soirées dansantes et les spectacles ; procéder à la désinfection des tables après chaque usage; procéder à l’aération et à la désinfection des salles et des installations après chaque séance; interdire de manger en groupe dans les mêmes assiettes et plats; installer les sèche-mains ou mouchoirs à usage unique dans les toilettes et désinfecter les lieux régulièrement.

À l’article 3, il est précisé que les infractions aux dispositions du présent arrêté sont passibles des sanctions prévues par la règlementation en vigueur en matière de contraventions liées au non-respect des mesures sanitaires au Burkina Faso.

À l’article 4, les autorités municipales sont appelées à veiller à l’application des dispositions du présent arrêté à travers les corps de contrôle habilités. À l’article 5, les Secrétaires généraux des ministères en charge du commerce et de l’industrie, de la culture et du tourisme, de l’administration territoriale, de la sécurité et de la santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application du présent arrêté qui entre en vigueur à compter du 1er juillet 2020, et qui sera communiqué, enregistré et publié partout où besoin sera.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom