Burkina : Émile Pargui Paré en garde à vue pour suspicion de détournements de deniers publics

0
619 vues

Le Dr Emile Paré, directeur du Centre international de formation politique Kwamé Nkrumah du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), et directeur général de l’école nationale de santé publique (ENSP), était toujours en garde à vue dans la soirée du jeudi 13 janvier 2022, pour un détournement présumé de frais de missions. L’information est donnée par l’agence d’information du Burkina (AIB).

Selon Sidwaya, « Le chat noir du Nayala » serait poursuivi avec son directeur financier suite à une dénonciation anonyme faite à l’ASCE- LC. Le quotidien d’Etat va plus loin en expliquant que c’est dans le cadre du processus de mutation de l’ENSP en institut supérieur de formation en sciences de la santé, que ses premiers responsables « auraient indument payé des frais de mission aux participants d’ateliers organisés à Ouagadougou et qui étaient censés se tenir dans la ville de Koudougou ». Dans cette « magouille », le Dr Émile Paré aurait « illégalement empoché 700 mille FCFA de frais de mission sans pour autant participer effectivement aux travaux ».

Cette action de la justice entre-t-elle dans le cadre de l’opération mains propres annoncée par le président du Faso dans son discours à la nation du 25 novembre dernier? L’avenir nous le dira. Pour l’heure, il sied de préciser que M. Paré est un cadre du parti au pouvoir qui n’a jamais mâché ses mots sur la gestion actuelle du pouvoir. Dans une dernière sortie médiatique qui a créé un grand tollé au sein de l’opinion, il dénonçait les fuites des populations face aux terroristes, les appelant à résister, comme cela a été fait par les ancêtres pour sauvegarder le Burkina Faso.

www.minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom