Burkina: La drogue gagne du terrain dans les écoles et universités

0

Le Comité national de Lutte contre la Drogue (CNLD) a tenu sa 16e session de son Assemblée générale (AG) ordinaire le vendredi 19 février 2021 à Ouagadougou, sous la présidence du ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré par ailleurs président du CNLD.

Le fléau de la drogue est grandissant au Burkina et représente une grande menace pour la jeunesse. Pour contrer cela, l’État burkinabè a mis en place le CNLD. Et cette année comme à son habitude, le CNLD s’est réuni pour faire un bilan de ses activités. Pour l’an 2020, le ministre Compaoré retient qu’il y a eu trop de consommation de tramadole, de canabis, de boissons frelatées et autres drogues nocives pour la jeunesse. Ainsi, a-t-il déploré l’ampleur que prend le phénomène.

Au regard de cela, le président du CNLD pense que « la lutte doit être permanente et continuelle » pour venir à bout de ce mal, d’autant plus que les écoles et universités sont gagnés par le fléau. A ce sujet, le Secrétaire permanent du CNLD a interpellé les jeunes notamment les élèves et étudiants sur la consommation de la chicha, une autre forme de drogue selon lui.

Les participants à la 16e session de l’AG ordinaire du CNLD

En outre le ministre de la Santé, le Pr Charlemagne Ouédraogo a conseillé les élèves à ne pas s’adonner aux stupéfiants qui « n’améliorent aucune performance, mais créent plutôt des problèmes de santé ». Dans ce sens, il a interpellé les parents à « plus d’implication dans le suivi des enfants » en guise de prévention.

Pour la présente AG, les participants seront invités à formuler des propositions dans le cadre de la stratégie nationale qui avait été annoncée au cours de la 15e session. A ce titre d’ailleurs, le ministre Compaoré a rassuré que la stratégie nationale est en cours de finition et sera effective bientôt pour être appliquée.

Priscille Somda (stagiaire)
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom