Burkina : La police se dote de matériels de combat

0

[Article actualisé-22/07/2021 à 15h]

Maxime Koné, ministre en charge de la sécurité a remis du matériel à la Police nationale burkinabè ce jeudi 23 juillet 2021 à Ouagadougou. Ce matériel permettrait de renforcer l’efficacité des forces de sécurité sur le terrain.

Ce don, d’une valeur de 1 milliards 900 millions est composé de casques, gilets et de 2 véhicules blindés. Ce matériel devrait permettre d’améliorer les actions sur le terrain. « Le don de ce matériel est en droite ligne de l’engagement que le chef de l’État a pris afin d’améliorer notre action sur le terrain pour qu’il y ait un retour progressif de la sécurité dans notre pays », a confié le ministre en charge de la sécurité.

Il précise qu’en fonction de la nature de la menace, une réadaptation s’impose afin de lutter contre la menace. « Nous sommes dans une posture de co-production de la sécurité et tous les acteurs sont importants y compris l’apport stratégique de nos populations », s’est convaincu Maxime Koné.

Il a aussi rappelé la nécessité d’avoir une meilleure articulation des forces intérieures ainsi qu’une osmose entre la hiérarchie et la base, car ces deux segments sont importants pour de meilleurs résultats sur le terrain.

«Nous voulons progressivement équiper nos Forces de Défense et de Sécurité en fonction de nos moyens. Nous croyons continuer dans cette lancée en ne nous reposant pas seulement sur le soutien extérieur», foi du ministre Koné.

Le directeur général de la police nationale, Jean Bosco Kienou, a traduit leur reconnaissance au ministre de la sécurité et aux plus hautes autorités et a précisé l’importance de ce don pour eux. « Ce don viendra renforcer nos capacités sur le terrain et aidera à mieux protéger nos hommes sur le terrain car c’est du matériel de protection», a affirmé le directeur général.

Il précise que le gouvernement s’est toujours efforcé d’appuyer les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dans cette lutte contre « l’adversité terroriste ».

Le directeur général a tenu à rassurer l’opinion publique que ce matériel ira sur le terrain une fois que l’autorisation du dispatching sera reçue.

Mireille Sandrine Bado
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom