Burkina : L’AJDD a formé 255 jeunes en gestion de conflits

4
436 vues

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet : « Jeunesse résiliente pour un développement local durable au Burkina Faso », l’Association des Jeunes pour le Développement Durable au Burkina Faso (AJDD) a formé plus de 250 jeunes à travers 10 communes, courant la période du 25 octobre au 30 novembre 2021. A l’heure du bilan du projet évalué à hauteur d’un peu plus de 20 millions de F CFA et qui a bénéficié du soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à travers sa représentation pour l’Afrique de l’Ouest, Ilias Sawadogo, le Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’AJDD a exprimé sa « grande satisfaction » face à l’adhésion des jeunes à l’initiative qui s’est soldée par la réalisation de 10 micro-projets dans les 10 communes concernées.

Fidèle à ses objectifs, l’AJDD œuvre pour la prise en compte des jeunes dans la gestion des conflits et sur les questions de développement. A travers son initiative « Jeunesse résiliente pour un développement local durable au Burkina Faso » qui traite des problématiques de la jeunesse, de la citoyenneté et du développement durable au niveau des communes, l’AJDD vise « le renforcement de la résilience des jeunes au service de la cohésion sociale et du développement durable de leurs communes ».

L’étape de la formation à Koudougou

Ainsi, en lien avec la grande consultation citoyenne de la jeunesse francophone en 2020 qui a permis à plus de 10 000 jeunes issus de 83 gouvernements et Etats membres de la Francophonie d’exprimer « leur identité francophone et leurs attentes », notamment, sur « le développement durable et l’atteinte des Objectifs de développement durable », le projet de l’AJDD a été retenu au Burkina Faso.

Il s’est alors agi pour l’AJDD, de « sensibiliser et former 250 jeunes sur la gestion et la transformation des conflits; en technique de gestion de projet communautaire; en mobilisation de ressources et d’accompagner 10 initiatives communautaires portées par les jeunes bénéficiaires du projet » à travers 10 communes du Burkina Faso. Koudougou, Bobo Dioulasso, Yako, Korsimoro, Gaoua, Zitenga, Ziniaré, Loumbila, Komsilga, l’arrondissement 04 de Ouagadougou sont les communes bénéficiaires du projet.

Ilias Sawadogo, le PCA de l’AJDD exprimant sa « grande satisfaction » quant à la réalisation du projet

A l’heure du bilan, « 255 jeunes » ont été formés et la mise en œuvre de « 10 micro-projets communautaires portés par ces bénéficiaires, a touché directement environ 2 874 personnes de moins de 35 ans, soit 1 629 hommes et 1 245 femmes », s’est félicité Ilias Sawadogo qui n’a pas caché sa « grande satisfaction ». En fonction des besoins de chaque commune, les micro-projets ont concerné les domaines comme l’hygiène publique, la cohésion sociale, la paix, etc., selon M. Sawadogo. « En termes de renforcement des capacités, les jeunes bénéficiaires nous ont fait savoir qu’ils veulent contribuer au changement dans leur communauté mais parfois, ils n’ont pas les capacités et les mécanismes nécessaires pour bien mettre en œuvre leurs projets ou mobiliser les ressources. Aujourd’hui, la quasi-totalité de ces jeunes disent être bien outillés pour conduire des projets et pour contribuer à la gestion des conflits désormais», s’est réjoui le PCA de l’AJDD.

Pour l’initiative qui a couté plus de 20 030 000 de F CFA et qui a pris en compte toutes les catégories de la jeunesse (jeunes vivant avec un handicap, jeunes déplacés internes…), M. Sawadogo a promis qu’un suivi sera assuré avec les mairies qui ont été associées à sa réalisation.

Franck Michaël KOLA
Minute.bf

4 COMMENTAIRES

  1. Ce projet a renforcé les capacités techniques des organisations de jeunesses et des jeunes eux mêmes. Dans ce contexte de crise, il a outillé les participants pour la transformation de conflits et la gestion de projet.
    L’AJDD/BF et son partenaire l’organisation Internationale de la Francophonie sont à remercier!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom