Burkina: L’armée a « neutralisé plusieurs dizaines de terroristes »

0

Les Forces Armées Nationales (FAN) ont livré, à travers un communiqué de l’état-Major général des Armées, le bilan de leurs opérations au front.

Dans son communiqué, l’armée burkinabè a annoncé avoir neutralisé, à travers l’opération Épervier, plusieurs terroristes dans les secteurs Est et Centre du Burkina Faso.

Des armes et des moyens roulants ont également été retirés des mains de ces groupes armés qui ecumaient les zones citées plus haut, annonce l’état-major général des armées.

Cest une opération d’envergure pour sécuriser la zone de Madjoari qui était sous contrôle terroristes depuis plusieurs semaines.

« Sur la base de renseignements précis, les Forces Spéciales (FS) appuyées par des unités du Groupement de Forces du Secteur Centre et Est (GFSCE) ont conduit une importante opération de sécurisation dans la zone de PAMA et MADJOARI (Province de la Kompienga). L’opération a été baptisée ÉPERVIER ». C’est l’information émanant du front livrée par la grande muette à travers un communiqué ce 26 juillet sur la page officielle du CEMGA.

En effet, selon l’armée, « en plus des unités terrestres, des moyens aériens ont été engagés dans cette opération dont l’objectif principal était de rechercher et neutraliser les groupes armés terroristes qui menacent la quiétude des populations ».

Cest ainsi que les forces armées, selon le communiqué, se sont déployées dans la zone et y ont mené des actions de reconnaissance offensive, de bouclages et de fouilles. Des actions qui, selon l’armée, « ont permis de débusquer, de neutraliser plusieurs dizaines de terroristes et de saisir une importante quantité d’armement et de munitions ».

Une opération fructueuse pour les forces armées car « des moyens de communication et de transmission, des engins explosifs, du matériel de campement et un important nombre de moyens roulants ont également été récupérés ».

Malheureusement, au cours de l’opération, un binôme de soldats à moto a été victime d’un engin explosif improvisé lors d’une mission d’infiltration le 21 juillet 2021 tuant un soldat et blessant l’autre.

L’armée assure que des opérations de ratissage se poursuivent toujours dans la zone afin de retrouver d’éventuels éléments résiduels.

Au cours de la semaine écoulée également, précisement le 20 juillet 2021, un groupe d’individus armés a tenté d’attaquer des villages dans les environs de TANKOUALOU, mais la riposte du détachement militaire a permis de déjouer ces attaques, neutralisant un binôme de terroristes à moto. Un véhicule Pick-up armé a également été détruit dans le même temps.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom