Burkina: Le beurre de karité labelisé

0

Dans le cadre de la promotion et de la valorisation des produits du terroir (beurre de karité), le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) a organisé une cérémonie de dévoilement du label beurre de karité le mardi 03 août 2021 à Ouagadougou.

La filière karité joue un rôle important dans l’économie des ménages et dans l’économie nationale, à entendre le ministre en charge de l’artisanat, du commerce et de l’industrie, Harouna Kaboré. Selon les statistiques, poursuit le ministre, la filière karité constitue le quatrième produit d’exportation après l’or, le coton et la filière bétail, et un grand pourvoyeur d’emplois et de richesses.

Il a en outre ajouté que le Burkina Faso dispose d’un potentiel de production annuelle moyenne de 1 247 294 tonnes d’amandes. Cependant, 400 000 tonnes seulement de ce potentiel sont exploitées et dont 300 000 tonnes font l’objet d’exportation.

Aussi, selon les statistiques de l’ ITC et de l’APEX-BF, le marché mondial du beurre de karité, toutes catégories confondues, représente environ 28,4 milliards de dollars pour un volume d’environ deux millions de tonnes. Le Burkina Faso exporte en moyenne 15 000 tonnes de beurre de karité par an soit une part du marché au niveau international estimée à 1%. Il convient de noter que le Burkina Faso qui est un producteur de beurre de karité, importe des produits cosmétiques à plus de 4 milliards de FCFA par an.

Malgré le fort avantage comparatif que possède le pays dans l’exportation du karité, il convient de noter que selon les mêmes statistiques, le taux de survie des exportations reste faible (45%) après la première année. Ce qui signifie que 55% des exportations de la filière karité ne maintiennent pas une relation commerciale durable. Les raisons évoquées sont entre autre la qualité des produits et la lenteur à fournir les produits demandés.

Harouna Kaboré, ministre en charge du commerce

Dans l’optique de renforcer la capacité de production des produits et de rassurer sur la qualité des produits fournis, le gouvernement du Burkina Faso, à travers le département du ministère du commerce, a entrepris la labellisation des produits du karité « or blanc des femmes ». Cette initiative, assure le ministre Kaboré, entre dans un cadre global de promotion et de valorisation des produits du terroir burkinabè et à la création d’emplois locaux. Cela participe également à la lutte contre le chômage des couches les plus vulnérables que sont les femmes et les enfants.

Le ministre Harouna Kaboré a adressé ses remerciements, et aussi félicité les acteurs qui se sont impliqués pour que ce projet connaisse une avancée significative.

Pégwinde Marie Eve KINDA (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom