Burkina : Le Fonds d’Appui aux Activités rémunératrices des Femmes a 30 ans

0

Le Fonds d’Appui aux Activités Rémunératrices des Femmes (FAARF) a organisé une conférence de presse ce vendredi 18 juin 2021 à Ouagadougou au siège de la structure. Un bref historique du FAARF et les directives pour les activités prévues du 22 au 26 juin prochain pour commémorer les 30 ans du FAARF étaient au menu des échanges avec les professionnels des médias.

Placé sous la tutelle financière du Ministère en charge de l’Economie et des Finances et sous la tutelle technique du Ministère en charge de la Femme, dirigé par Madame Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal, le Fonds d’Appui aux Activités Rémunératrices des Femmes (FAARF) est une structure gouvernementale dont son ambition est d’atteindre l’autonomisation économique de toutes les femmes du pays à travers l’octroi des crédits et l’offre de formation pour accompagner les bénéficiaires dans la gestion de leurs activités, a laissé entendre Dr Ravigsida Dorcas Tiendrébeogo, directrice du FAARF.

Le FAARF, faut-il le rappeler, a été créé en septembre 1990 sous la volonté des femmes à défaut de créer une banque spéciale pour elles. Et c’est en 1991 que les activités commencent avec trois (3) provinces à savoir Bazega, Oubritenga et Kadiogo, et à partir de 1995 les activités ont été élargies aux trente (30) provinces à l’époque, a expliqué la Directrice. Elle ajoute par ailleurs que c’est en 2018 que le FAARF a été rattaché au Ministère de la Femme, de la Solidaire Nationale, de la Famille et de l’action Humanitaire (MFSFAH).

« De 1991 au 18 juin 2021, le FAARF a octroyé 132 004 476 435 francs CFA à deux millions trois cent soixante-dix mille six cent quatre-vingt-sept (2 370 687) femmes. Le recouvrement s’élève à cent trente-cinq milliards quatre cent vingt-huit millions deux cent soixante-treize mille (135 428 273 000) francs CFA. Cinquante-deux mille cinquante-trois ( 52 053) femmes ont été formées», s’est-elle réjoui.

En vue de marquer un arrêt-bilan dans les actions et intervention, dit-elle, il est prévu la célébration des trente (30) ans pour impulser encore une nouvelle dynamique et repenser des stratégies d’intervention novatrices. Ainsi, précise la Directrice, plusieurs activités sont prévues du 22 au 26 juin prochain.

Il s’agit, entre autres, d’un cross populaire à vélo dont le point de départ serait l’hôtel administratif abritant le Ministère en charge de la Femme et pour point d’arrivée le siège du FAARF avec pour participants le personnel du FAAR, celui des tutelles techniques et financières ainsi que des partenaires techniques et financiers et d’autres associés. L’activité sera présidée par la Ministre en charge de la Femme et celui des finances.

Il est prévu également une course cycliste féminine des femmes bénéficiaires du FARRF dont toutes les participantes seront primées avec un point d’honneur à faire aux dix premières meilleures cyclistes. Elle consistera, pour les femmes, à effectuer le tour d’un circuit partant du FAARF pour un tour des avenues Yennega, Loudun puis comme arrivée le FAAR.

Il y aura aussi la tenue d’une foire d’exposition des produits innovants des bénéficiaires des quarante-cinq (45) provinces nommées Village trentenaire du FAARF au sein de la structure dont les meilleurs stands seront primés. L’activité s’étalera sur cinq jours, du mardi 22 au Samedi 26 juillet 2021.

Aussi, pour célébrer les 30 ans du FAARF, une opération « don de sang » sera effectuée par le personnel du FAARF en collaboration avec ceux du MFSFAH. Il est aussi prévu une séance de « dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein » au profit des femmes bénéficiaires du FAARF. Le dépistage aura aussi lieu à l’antenne régionale de la structure dans les Hauts-Bassins au profit des bénéficiaires de Bobo.

Cette commémoration connaitra son apothéose par l’organisation de la « nuit des Guimbis spéciale 30 ans » pour récompenser l’excellence des femmes entrepreneurs avec la participation des membres partisans du FAARF et des PTF.

Boureima Ouédraogo (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom