Burkina : « L’opposition est capable d’enjamber les cadavres pour accéder au pouvoir » (Brassard noir)

0

Le mouvement Brassard noir, lors d’une conférence de presse ce vendredi 9 juillet 2021 à Ouagadougou, s’est prononcé sur l’actualité politique et sécuritaire nationale. Le mouvement a déploré l’attitude de l’opposition qui a « claqué la porte du dialogue politique ».

« Nous, organisation de la société civile (OSC), notons avec beaucoup de regret le manque de discernement et l’inconséquence de certains leaders politiques qui veulent utiliser les attaques terroristes et son lot de désolation comme fonds de commerce », c’est ce qu’a déploré d’entame Boukaré Conombo, président du Brassard noir.

Selon le mouvement, l’heure n’est pas aux critiques ni aux « attaques inutiles en se rejetant la responsabilité ». La situation sécuritaire est très préoccupante et plus importante, pensent les responsables de cette OSC.

« Malheureusement, c’est à ces moments très difficiles de notre nation, où nous devrions taire toutes nos querelles et nos divergences, pour réfléchir ensemble à comment venir à bout de cette guerre qui nous a été imposée, que le CFOP choisit de claquer la porte du dialogue politique pour la rue », a fustigé M. Conombo, tout en soulignant que le CFOP pouvait avoir d’autres voies plus bonnes pour exprimer ce qu’il a voulu manifester à travers sa marche. «L’opposition est capable d’enjamber les cadavres pour accéder au pouvoir», a déploré le président du mouvement.

« Pour nous Brassard noir, c’est un acte irresponsable, malhonnête et surtout moralement inacceptable», a-t-il asséné, tout en demandant au président du Faso de mettre afin au dialogue politique sans délai et ouvrir de larges concertations sur la situation nationale.

Par ailleurs, le mouvement affirme avoir constaté des publications insidieuses à travers des injures publiques, des fakes news et des diffamations appelant au coup d’État. Pour cela, il a invité la justice à s’auto saisir afin de situer les responsabilités.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom