Burkina : Plus de 300 classes sous paillote effacées grâce à la coopération chinoise

1

Le Ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales (MENAPLN), le Pr Stanislas Ouaro a procédé à la remise officielle de 113 complexes scolaires réalisés dans le cadre de la résorption des écoles sous paillotes. C’était le mardi 13 octobre 2020 à Mia dans la commune de Arbollé, dans la région du Nord en présence effective du représentant du pays donateur, l’ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian.

« 339 classes sous paillotes effacées », à travers la réalisation de « 113 complexes scolaires composés chacun de 3 salles de classe équipées et électrifiées, d’un forage et de deux blocs de latrines ». C’est le fruit de la coopération entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine dans le cadre de la résorption des paillotes.

A l’occasion de la réception officielle de ces infrastructures, qui ont coûté 10 millions de dollars US au donateur chinois, le ministre Ouaro n’a pas caché sa satisfaction face aux réalisations qui viendront améliorer « l’accès et la qualité de l’éducation ». A ce titre, Stanislas Ouaro a lancé à l’endroit du diplomate chinois: « les mots nous manquent, pour traduire à votre peuple et à votre gouvernement, toute notre joie et surtout notre gratitude pour votre détermination à soutenir le Burkina Faso pour l’amélioration des conditions de vie et de travail de nos enseignants et de nos élèves ».

Des écoles sous paillote ont été « effacées »… grâce à la coopération chinoise

Et au ministre de préciser que ces réalisations ajoutées à celles obtenues grâce à d’autres partenariats, « ont permis de résorber au total 3 190 salles de classes sous paillotes, sur 4 353 salles répertoriées » au début du quinquennat du président Roch Kaboré, soit un taux de réalisation de 73,28%. 

Satisfait à son tour de la réalisation des 113 complexes scolaires dont le lancement des travaux avait intervenu seulement le « 16 juin 2019 », Li Jian entend toujours renforcer la coopération au plan éducatif.

Des bourses chinoises pour des élèves des 113 écoles

Stanislas Ouaro, ministre de l’éducation nationale, a salué la coopération chinoise qui a permis d’effacer beaucoup d’écoles sous paillote au Burkina

Faisant sienne la sagesse selon laquelle, « il vaut mieux transmettre un savoir à son fils que de lui léguer milles pièce d’or », l’ambassadeur chinois à travers les 113 complexes scolaires réalisés, dit vouloir accompagner « le gouvernement burkinabè dans ses efforts de remplacer les écoles sous paillotes et offrir un cadre d’apprentissage aux enfants et un environnement de travail adapté aux enseignants ».

Aussi, convaincu que « la ressource humaine qualifiée et compétente est un socle solide pour un développement durable », M. Li Jian a soutenu que l’éducation fait partie des « domaines prioritaires dans la coopération » avec le Burkina, promettant d’ailleurs des bourses d’études chinoises aux élèves issus des écoles nées de la coopération entre les deux pays.
Mais pour l’heure, le diplomate chinois a gratifié les élèves de l’école de Mia B de 150 lampes solaires et 150 sacs scolaires, de stylos et de cahiers.

L’ambassadeur Li Jian a soutenu que l’éducation fait partie des « domaines prioritaires dans la coopération »

Toute chose qui a été saluée par le maire de Arbollé et le représentant du chef coutumier qui n’ont pas caché leur joie à l’endroit des efforts du gouvernement et du donateur qui ont abouti à la réception du bloc de Mia B, pour qui, les paillotes sont désormais de vieux souvenirs.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom