Burkina: plus de 7000 cas de grossesses dans les lycées en 2016-2017

0
Les premiers responsables du MENAPLN au cours de la célébration de la Journée internationale de la fille à Tenkodogo

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Pr Stanislas OUARO, a présidé la cérémonie commémorative de la Journée internationale de la fille. C’était le 8 novembre 2019 à Tenkodogo. Il avait à ses côtés, le Gouverneur de la région du Centre-Est, Antoine OUEDRAOGO et la représentante de Plan Burkina. Cette cérémonie avait pour objectif de mobiliser la communauté éducative sur le maintien et la réussite des filles à l’école.


« Les grossesses en milieu scolaire : enjeux et défis » c’est le thème choisi au niveau national pour célébrer l’édition 2019 de la journée internationale de la fille qui met l’accent sur la nécessité de relever les défis auxquels sont confrontés les filles et de promouvoir l’autonomisation et le respect de leurs droits.
Pour le ministre de l’Education nationale, Pr Stanislas OUARO, ce thème interpelle tous les acteurs car la grossesse en milieu scolaire met en danger l’avenir et la vie des filles, aussi bien sur le plan sanitaire, scolaire que social.

En effet, la grossesse et les maladies maternelles constituent la première cause de mortalité des adolescentes âgées de 15 à 19 ans dans le monde, a indiqué le premier responsable du département en charge de l’éducation. A en croire OUARO, le système éducatif burkinabè enregistre chaque année de nombreux cas de grossesses. « En 2016/2017, le service des statistiques de mon département a dénombré 7 050 cas de grossesses au post-primaire et secondaire, soit une augmentation de 31,8% par rapport à l’année 2015/2016 qui affichait 5351 cas.


Il a aussi indiqué que son département travaille à mettre en place un socle de stratégies pouvant assurer la scolarisation et le maintien des filles à l’école et aussi endiguer le phénomène des grossesses précoces.

Selon la représentante du Maire de la ville de Tenkodogo, Madame OUBDA/COMBARY Diane, de 2015-2016, 1060 cas de grossesse ont été enregistrés dans la commune de Tenkodogo dont l’âge est compris entre 13-14 ans.
DCPM/MENAPLN

NB: Le titre est de minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom