CENI: Les commissaires ont prêté serment

0

Après plusieurs reports, le bon jour est enfin arrivé. Les commissaires de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) ont enfin prêté serment ce Jeudi 29 juillet 2021 au conseil constitutionnel.

Prévu pour débuter à 10h, c’est finalement à 11h 45 mn que le président du conseil constitutionnel Kassoum Kambou, accompagné de ses membres, ont fait leur entrée dans la salle du conseil. Un retard à l’image du blocus constaté ces dernières semaines à la CENI. Quelques minutes après, c’est autour des commissaires qui doivent siéger dans l’institution de faire leur entrée.

Le greffier en chef sur ordonnance du président du conseil constitutionnel procède à l’appel et la lecture des curricula de chaque commissaire. Ils sont au total 15 et ils ont tous répondu présents.

Pour le cas du commissaire Issa Balma dont la représentation était légèrement contestée, il est mentionné dans son CV qu’il a démissionné de son poste du président des partis centristes conformément aux exigences du code électoral.

« Je jure d’exercer mes fonctions en toute intégrité, objectivité et probité en m’abstenant de tout comportement susceptible de nuire à la totale transparence dans l’organisation, la supervision des opérations électorales et référendaires et en accomplissant conformément à la loi, avec loyauté, honneur et patriotisme les taches liées à mes fonctions ». Voici les mots que chaque commissaire devrait prononcer, la main sur le cœur, avant de prendre officiellement fonction.

« Je prends acte de votre prestation de serment et vous renvoie à vos fonctions de commissaire de la CENI. Vous êtes engagés à cesser d’être partisan, à vous départir de vos convictions et intérêts politiques ou personnels pour vous mettre au service de l’intérêt général », leur a signifié le président du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou.

« Ce qui nous anime, c’est un sentiment de responsabilité d’avoir une attitude et un comportement qui nous permet d’être à la hauteur des taches que nous aurons », a indiqué le commissaire Elisée Ouédraogo.

« J’ai prêté serment pour le compte de la majorité mais à partir de cet instant, c’est au compte du peuple Burkinabè que j’ai prêté serment. La suite, c’est de travailler avec probité, avec neutralité afin d’offrir à la jeune démocratie burkinabè tous les gages d’une confiance nécessaire », a déclaré à son tour, la commissaire Mamata Tiendrebrogo.

Mouni Ouedraogo

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom