Concours Galian 2019 : 53 millions de FCFA pour récompenser les professionnels des médias

0
278 vues

La « Nuit des Galian » qui prime l’excellence des femmes et hommes de médias se tiendra le 11 mai prochain à la salle des Banquets de Ouagadougou. Le lundi 29 avril 2019, la Secrétaire Générale du ministère en charge de la communication, Hortense Zida, par ailleurs présidente du comité d’organisation du concours galian, a fait le point des œuvres en compétition cette année. Ainsi, a-t-elle relevé dans sa déclaration qu’au total 168 candidatures soit 336 œuvres ont été enregistrées cette année dans les différentes catégories en compétition au « Concours Galian ».  Aussi, 53 millions de FCFA seront mobilisés cette année pour primer l’excellence au sein des professionnels de médias.

A l’entame de son propos, Hortense Zida, présidente du comité d’organisation du « Concours Galian » 2019 a indiqué que l’objectif stratégique de ce concours est de « créer une saine émulation entre les professionnels des médias, de la communication, et de parvenir à des productions répondant aux exigences professionnelles ».

Pour une « radieuse et vivante » cérémonie qui se tiendra  le 11 mai 2019 à la Salle des Banquets de Ouaga 2000, les organisateurs se sont mis à la tâche depuis le début de l’année. Cette année, comme innovation apportée à cette manifestation qui célèbre les femmes et les hommes de médias, la quasi-totalité des genres journalistiques sont pris en compte. 34 prix Galian et le Super-Galian sont en compétition dans le palmarès officiel.

Les équipes de la Direction générale des médias ont réceptionné cette année, 23 candidatures soit 46 œuvres en langues nationales, 9 candidatures soit 18 œuvres  en presse en ligne, 79  candidatures soit 158 œuvres en radiodiffusion sonore et télévisuelle en langue française et 58 candidatures soit 118 œuvres en presse écrite langue française. Au total, 168 candidatures soit 336 œuvres ont été enregistrées cette année. Le comité d’organisation note en effet une légère baisse du nombre de candidatures par rapport à l’édition 2018 où il y avait 221 candidatures soit 442 œuvres.

Dans l’optique de « limiter » les prix spéciaux, en vue d’éviter un allongement de la nuit des Galian, cette année, le Ministre de la communication, porte-parole du Gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou n’a fait retenir que 15 œuvres dans cette catégorie. Le comité d’organisation a au passage salué la participation des partenaires à travers la remise des prix spéciaux. Pour cette année, 53 millions sont mobilisés pour récompenser l’excellence des professionnels des médias.

En rappel, le Burkina Faso classé au 36e rang mondial sur 180 pays, a gagné 5 places par rapport à l’année dernière et est également 1er dans l’espace UEMOA en matière de liberté de presse. La célébration de l’excellence dans le monde de la communication s’inscrit dans le cadre de la promotion de cette liberté de presse, à en croire la présidente du comité d’organisation. « Des efforts doivent être poursuivis, un travail sans complaisance ni faux-fuyants doit être aussi fait afin de toujours maintenir le cap pour que la presse soit un véritable levier de démocratie, de développement économique et social pour le Burkina Faso », a soutenu Hortense Zida.

Elle a fait savoir que les journalistes en langues nationales bénéficieront, les jours à venir, d’un renforcement de capacités aussi bien du point de vue des pratiques journalistiques que des éléments de maitrise dans leur langue de travail.

Chrystelle M. (Stagiaire)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom