Côte d’Ivoire/CAFOP 2021 : Quand 52000 candidats sur 55 000 n’ont pas le niveau!

0

Le concours d’entrée au Centre d’animation et de formation pédagogiques (CAFOP) 2021 a rendu son verdict le mercredi 14 juillet dernier. Les résultats et la polémique autour laissent entrevoir des carences de milliers de candidats et suscitent des interrogations sur l’avenir du système éducatif de la Côte d’Ivoire.

Selon le confrère Afriksoir.net, sur « 55 000 candidats, 52000 n’ont pas le niveau, vers une 2e session pour atteindre les 5000 admis » pour cette session du concours de Cafop 2021. Ce concours de la fonction publique attire des candidats qui y vont très souvent par désamour. La corruption, les affaires de ‘‘bras long’’, ‘‘l’argent vaut mieux que diplôme’’ peuvent expliquer ce recule de niveau.

« Nous avons un peu plus de 50 000 candidats pour 5000 places et seul le mérite devrait nous aider à distinguer ceux qui, j’espère, seront admis. Arrêtez de chercher des parrains. Cette année, les enfants de riches et de pauvres, ceux qui connaissent des gens et ceux qui n’en connaissent pas vont compétir à chance égale. La résilience de notre école commence par la qualité de recrutement de l’enseignant », avait indiqué le ministre Mariatou Koné lors du lancement du concours de Cafop 2021.

Ainsi, les candidats recalés sont invités à aller imprimer de nouvelles compositions pour le second tour du concours CAFOP 2021. Pour l’instant, aucune date de composition n’a encore été communiquée aux candidats recalés lors du premier tour du concours. Ce qui est évident, le second tour du concours CAFOP 2021 se tiendra après le mois de juillet. Pour l’impression de leur fiche le 30 juillet prochain, les candidats sont invités à se rendre à l’adresse men-deco.org.

Selon l’ancien chronogramme, les tests psychotechniques (dernière étape) étaient prévus pour le jeudi 5 août prochain. Mais cette deuxième chance accordée aux candidats impactera le calendrier. Ajoutons que c’est seulement après les tests psychotechniques que les résultats définitifs du concours seront proclamés par le ministère de l’éducation nationale.

Ces carences décelées chez les candidats mettent à nu le malaise profond du système éducatif ivoirien depuis de nombreuses années. Pr. Mariatou Koné, récemment nommée ministre de l’Education nationale, fait de la qualité de l’enseignement son crédo.

REGTOUMDA ABDOU RACISSE (Correspondance particulière)

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom