Diplomatie française : « Il faut manquer d’honneur pour accepter l’aide de quelqu’un qui vous insulte » (Adama Siguiré)

2

« La diplomatie française ou la célébration de l’ingratitude », c’est le titre que l’écrivain professionnel Adama Siguiré a donné à un texte dans lequel, il analyse la diplomatie française particulièrement en afrique. Une analyse que l’écrivain a mené au regard de la brouille diplomatique récente entre la France et le Mali, mais aussi à lumière de l’histoire diplomatique de la France avec l’Afrique. Nous vous proposons son analyse.

« Tôt ou tard, les États africains, anciennes colonies de la France, seront obligés de rompre le cordon ombilical avec ce pays colonisateur. Il s’agira, avant tout, pour ces États de retrouver leur dignité avant de parler de développement, car comme disait KI ZERBO: « On ne développe pas. On se développe ». Et il ajoutait que « le développement de l’Afrique sera panafricain où il ne sera pas ». Il y a un véritable problème entre la France et ses anciennes colonies. Et ce problème se pose en terme de dignité. Les anciennes colonies françaises ont-elles une dignité devant la France?

Toute la diplomatie française montre qu’il n’y a jamais eu de partenariat entre la France et ses anciennes colonies. Ce sont des rapports de maître et de valets qui relient la France à ses anciennes colonies. L’État français et la diplomatie française restent incapables d’accorder le moindre respect aux Etats africains. Chaque fois qu’il y a un désaccord, le moindre soit-il, entre la France et un État africain, c’est la révélation de l’arrogance de la diplomatie française qui prend le dessus. Si ce n’est pas un ambassadeur français qui insulte tout un État, c’est un ministre qui méprise toute une Nation ou c’est le président français qui remonte les bretelles d’un Chef d’État africain. Pour les dirigeants français, les États africains ne méritent aucun respect. Et les dirigeants français sont incapables de respecter les dirigeants africains. Tout même me dit qu’un Français est incapable de respecter un Africain, surtout un Africain d’une ancienne colonie française. Personnellement, j’ai vécu ce mépris quand j’ai voulu au début de ma carrière collaborer avec certains Français.

Après la sortie du premier ministre malien, c’est le ministre français des affaires étrangères qui monte au créneau. Il traite le premier ministre malien d’hypocrite dans un langage plus que méprisant. Et le président Emmanuel MACRON vient au secours de son ministre en jetant de l’huile sur le feu. Et pourtant, ingratitude pour ingratitude, la France est la plus ingrate envers l’Afrique. Quels services les anciennes colonies n’ont pas rendus à la métropole? Il faudrait que les Français acceptent que nous avons été à l’école et que même si financièrement, nous sommes pauvres, il y a bien des hommes et des femmes intelligents en Afrique.

Comment comprendre que ce pays qui a construit sa puissance sur l’exploitation des hommes, ce pays que nos grands- parents ont construit, cette nation qui a retrouvé son intégralité territoriale grâce à la sueur et au sang de nos aïeux nous méprise ainsi, nous insulte pour rien et est incapable de nous traiter avec considération.

Une évidence s’impose : aucune ancienne colonie n’a de l’avenir avec la France parce que toute relation basée sur le mépris, sur le manque de respect et de considération ne peut que nuire à celui qui est méprisé. La France et ses Français se montrent incapables de nous traiter comme des hommes matures, comme des nations responsables. Quand nous les arrangeons, ils nous sourient souvent, mais à la moindre crise, à la moindre mésentente, c’est le mépris, c’est l’arrogance, ce sont les injures qui pleuvent comme pour nous dire que nous ne sommes que de pauvres types, de véritables mendiants que la France passe son temps à nourrir.

Au finish, il nous reste un choix à faire: accepter tous les déshonneurs ou rompre avec la France, même si nous allons tous mourir. Au nom de la dignité et de l’honneur, les États africains doivent s’assumer et rétablir de nouvelles relations avec la France tout en lui demandant de les accepter ou de partir.

Il faut manquer d’honneur et de dignité pour accepter l’aide d’une personne qui vous insulte, vous méprise et se moque de vous. »

Adama Siguiré, écrivain professionnel

Minute.bf

2 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir bien dit mon écrivain professionnel.Il est temps qu’on prend notre responsabilité pour sortir dans la mendicité.

  2. Il faut se méfier des écrivains qui écrivent plus qu’ils ne lisent. Vous ne faites qu’affirmer des choses sans étayer vos propos par des faits et des exemples. Même si vous ne vous prenez pas au sérieux, prenez le journal minute.bf et ses lecteurs au sérieux. Vous arborer fièrement le titre d’écrivain professionnel sans faire preuve de professionnalisme et de rigueur scientifique et c’est fort dommage !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom