Don de sang : La police nationale veut « s’acquitter d’un devoir citoyen »

0

La police nationale mobilise le personnel de ses différents services à Ouagadougou pour l’opération de don de sang sollicitée par l’Association SOS Sang. L’opération de collecte de sang a été lancée ce jeudi 2 juillet 2020 par le Directeur général de la Police Nationale (DGPN), Jean Bosco Kienou.

Le directeur général de la police nationale (DGPN), Jean Bosco Kienou a encouragé tout le personnel du centre de transfusion sanguine qui travaille au quotidien « pour recueillir le liquide précieux » au profit des malades. En cette période paludique, le besoin en sang est énorme dans les centres et formations sanitaires. C’est pour suppléer un tant soit peu à ce manque que l’association SOS Sang a plaidé auprès de la direction générale de police pour qu’il soit organisé, comme cela a été les années dernières, une opération de don de sang par les policiers.

« Donner son sang est un devoir citoyen de mon point de vue parce qu’il s’agit de sauver des vies à travers ces opérations de don de sang », a soutenu Jean Bosco Kienou. Le DGPN a donc lancé un appel à tous les policiers concernés par cette opération, à se mobiliser massivement pour sauver des vies en vue de « s’acquitter de ce devoir citoyen ». Ainsi, plusieurs services de la police nationale sont concernés par cette opération et le DGPN souhaite que tous les personnels s’acquittent de ce devoir citoyen « pour qu’on ait le maximum de poches de sang » pour sauver des vies.

Le DGPN, Jean Bosco Kienou a donné l’exemple en donnant son sang « pour sauver des vies »

Wendyam Ouédraogo, membre de l’association SOS Sang, initiatrice de cette opération, a salué la disponibilité de la direction générale nationale de la police qui a toujours, à pareille période, soutenu l’association à travers le don de sang. « Le DG de la police nous a toujours écoutés en donnant son autorisation pour que l’on puisse recueillir ce liquide précieux au profit des malades qui sont les demandeurs de sang », a-t-il reconnu. Le représentant de l’association SOS sang a remercié la police nationale qui, à travers ce don de sang, sauvera des vies.

Pour rappel, après la Direction générale, le don de sang se poursuivra dans les autres démembrements de la police nationale à Ouagadougou. L’association souhaite recueillir le maximum de poches de sang possible que les flics consentiront à lui offrir au profit des malades.

Armand Kinda
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom