Économie : 2360 machines à sous saisies à la date du 31 mai 2021

0

La loterie nationale burkinabè (LONAB), et la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique (DGTCP) ont co-animé une conférence de presse ce mercredi 09 juin 2021 à Ouagadougou. Cette conférence a porté sur les dangers et les conséquences de l’exploitation illégale des machines à sous non conventionnelles au Burkina Faso.

La prolifération et l’exploitation des machines à sous « non conventionnelles» est une réalité au Burkina Faso. Selon le Directeur général (DG) du trésor public Célestin Santéré Sanon, une implantation anarchique des machines à sous dans les endroits interdits à la pratique de cette activité a été constatée.

La prolifération et l’exploitation de ces machines sont particulièrement constatées au niveau de Ouagadougou, dans les quartiers Zagtouli, Zongo, Pissy, Gounghin, Yagma, Kamboinssin, Nagrin, Taabtinga, Pabré, Saaba, Djikofais, Nioko 1 et 2, Borgo, Gampèla, Rimkieta, Kienfanghin, Bangpooré, Tanghin-Dassouri, Komsilga, Konki-Ipala, l’arrondissement 12.

Célestin Santéré Sanon, DG du trésor public

Ces machines sont également présentes dans les autres villes du pays, dans les régions du Centre-Ouest, la Boucle du Mouhoun, dans le Centre-Nord et le Nord, au Centre-Est, au Centre-Sud, dans les Hauts-Bassins, les Cascades et dans le Sud-Ouest. De toutes les régions citées, la boucle du Mouhoun est la région la plus touchée par le phénomène.

Pour mettre fin à cette prolifération qui ne fait que prendre de l’ampleur au Burkina Faso, des concertations entre les structures en charge de la supervision du secteur des jeux du hasard et les promoteurs de jeux ont été initiées. « Ces concertations ont été réalisées pour s’accorder sur les actions à entreprendre en vue d’une lutte efficace, qui a abouti à l’élaboration d’un document intitulé : Stratégie nationale de lutte contre la prolifération et l’exploitation illégale des machines à sous non conventionnelles au Burkina Faso», explique le directeur général du Trésor public.

Poursuite des missions de contrôles inopinés…

Dans le cadre d’une lutte efficace, des actions ont été menées depuis fin 2019 jusqu’à maintenant. Il s’agit entre autres de la saisie de machines non conventionnelles et à la date du 21 mai 2021, ce sont 2360 machines à sous non conventionnelles qui ont été saisies. Aussi, la licence d’exploitation des établissements de machines à sous de la société Winway International SA a été retirée et l’arrêté portant retrait de ladite licence notifiée au responsable de la société. Il y a aussi eu la relecture en cours des textes encadrant le secteur des jeux de hasard (tombolas, machines à sous, casinos).

Comme perspectives, il y a la poursuite des missions de contrôles inopinés dans les marchés et yaars dans la région de la boucle du Mouhoun, la formation des autorités communales, des élus locaux et des promoteurs sur la réglementation des jeux du hasard au Burkina Faso ; le renforcement des capacités des agents superviseurs de l’État sur les mécanismes de fonctionnement des machines à sous.

Mireille Sandrine Bado

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom