Education : Le CERCLE donne une seconde chance aux élèves

0

Le Cercle d’Etude et de Réflexion pour Collégiens (CERCLE) a organisé sa journée de l’excellence le mercredi 3 février dernier à Ouagadougou. Cette journée a permis de primer une trentaine d’élèves qui se sont illustrés pour leur intégrité, leur altruisme, leur honnêteté, leur abnégation au travail, etc. au cours l’année. Ce centre, faut-il le rappeler, vient donner une seconde chance à tous les élèves qui ont déjà échoué à leur examen du BEPC ou du BAC.

Plusieurs prix ont été décernés aux élèves de ce centre. Il s’agit du prix du Directeur qui récompense les élèves ayant un comportement très exemplaire qui reflètent l’esprit du CERCLE ; du prix Homme et Femme pour les autres qui récompense les élèves qui se battent pour les autres, qui développent l’altruisme ; le prix Magis qui invite les lauréats à travailler davantage, il récompense les élèves qui se battent pour relever les défis ; le prix du groupe théâtral du CERCLE ; le prix Ecologie qui appelle les élèves à toujours protéger l’environnement, ce prix a été initié pour féliciter les élèves qui prennent soin des plantes du CERCLE. Il y a aussi le prix de Formation qui célèbre les élèves qui se sont positivement illustrés dans le domaine de la manucure, pédicure, soin de visage, l’élevage, etc. Le prix de l’excellence quant à lui, récompense les premiers et deuxièmes des classes. Les lauréats recevront des enveloppes financières qui seront traduites en des cours d’appui pour leur permettre de combler certaines lacunes en vue de réussir leurs examens de fin d’année. Le premier prix est revenu à Pélagie Elibié Bamouni, qui a réussi à son Baccalauréat en 2020 avec 12,19/20 de moyenne.

Une trentaine d’élèves a été récompensée au cours de cette cérémonie qui célèbre l’excellence

En effet, à en croire les explications du Père François P. Kaboré, prêtre Jésuite, Directeur du CERCLE, la plupart des élèves de son centre viennent des familles modestes et ont souvent des difficultés dans poursuivre convenablement leurs études. « Nous n’accueillons ici dans nos établissements que des élèves qui ont déjà échoué au BEPC ou au BAC. Il faut qu’ils aient échoué pour être chez nous. Ce sont des enfants qui ont déjà souffert quelque part d’échec dans la vie. Nous voulons les aider à se reconstruire, à croire à la vie et il n’y a rien de tel que de célébrer déjà les petites victoires qu’ils peuvent avoir dans leur vie », a soutenu le Père François Kaboré. « SI vous aimez vos parents, le meilleur hommage que vous pouvez leur rendre, c’est de faire en sorte que leur sacrifice ne soit pas vain. Alors, travaillez ! », a-t-il conseillé les élèves, les invitant à prendre exemple sur la lauréate Pélagie Elibié Bamouni qui a eu son BEPC au centre et qui parcourait une dizaine de kilomètre chaque jour pour se rendre au centre. « Elle est le symbole de la volonté, des gens qui ont décidé de forger et d’inventer leur avenir », a-t-il indiqué.

Père François Kaboré, Directeur du CERCLE

Sur la question de l’abnégation au travail également, Alain Kam, député à l’assemblée nationale, représentant le parrain de la cérémonie Raymond Naon, est revenu sur la vie de ce dernier, son « co-chambrier » du campus. Il a rappelé les difficultés rencontrées au cours de leurs parcours et les défis aujourd’hui relevés. Ainsi, a-t-il invité les élèves à « travailler, à redoubler d’effort pour relever les défis ». L’occasion a été belle pour lui de promettre son accompagnement aux élèves du centre. « Nous sommes dans un établissement. Le cadeau que je vais offrir ne sera pas en dehors de ce que nous connaissons comme aide qu’on peut apporter à un établissement d’enseignement », a-t-il fait savoir.

Honorable Alain Kam, représentant Raymond Naon, parrain de la cérémonie

Le cercle a été créé en 1984 par les prêtres jésuites pour soutenir l’éducation de « ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens ». Le centre récupère ces élèves pour les aider à réussir. Aujourd’hui il compte 350 élèves. L’an dernier, le CERCLE a réalisé un taux de réussite de 80% au BAC et 85% au BEPC.

Armand Kinda
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom