Élections 2020: « Notre candidat a une vision pour amener le Burkina Faso loin de ses démons »(Achille Tapsoba/CDP)

0

Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) a, au cours d’une conférence de presse tenue ce mercredi 29 juillet 2020, dressé le bilan du congrès d’investiture du candidat du parti qui a eu lieu le 26 juillet dernier. Déterminé à s’installer au Palais de Kossyam, le premier vice-président du parti a évoqué une éventuelle alliance avec les partis du l’opposition pour faire face au pouvoir en place.


« La cérémonie s’est bien déroulée dans l’enceinte du Palais des sports de Ouaga 2000. Vous avez été témoin de la forte mobilisation des Burkinabè au delà de nos militants, qui sont avides de changement qualitatif à la tête du pouvoir d’Etat », s’est félicité Achille Tapsoba saluant les différentes structures qui ont œuvré pour cette réussite.

Mais, « c’est une victoire d’étape. Nous avons le devoir de continuer le travail de mobilisation et de conscientisation pour amener la majorité des Burkinabè à adhérer au programme du candidat du CDP et à acter par le vote utile », a-t-il lancé aux militants.

En outre, le premier vice-président du CDP a saisi l’occasion pour salué la présence des partis membres du Chef de File de l’Opposition politique (CFOP) pour l’investiture du candidat Eddy Komboïgo. Par ailleurs, convaincu qu’« un parti tout seul ne peut gérer le Burkina Faso», M. Tapsoba a fait cas d’une éventuelle alliance entre les partis membres du CFOP pour se soutenir et conquérir le pouvoir d’Etat.

« Le congrès a donné plein pouvoir [au candidat du CDP] à aller à la conquête du fauteuil présidentiel sous la bannière du CDP », a indiqué Achille Tapsoba, qui dit avoir confiance au peuple burkinabè pour faire le bon choix, celui du candidat, Eddy Komboïgo.

« Notre candidat a une vision, une vision pour le Burkina Faso, une vision pour amener le Burkina Faso loin de ses démons » et ce, « au profit de la génération actuelle et de la génération future », a-t-il soutenu.

Ainsi, la vision du candidat Eddy Komboïgo prend en compte 3 priorités pour le Burkina, à savoir la sécurité, la réconciliation nationale et la relance économique, a indiqué Achille Tapsoba qui a promis que le parti reviendra en long et en large sur ses priorités.

Sur la question d’un éventuel accord avec l’UPC, en référence à la promesse de soutien du chef de file de l’opposition, Zephirin Diabré au candidat du CDP lors de son investiture le 26 juillet dernier, Achille Tapsoba a estimé que les « propos qu’il a tenu traduisent un arrière fond d’accord politique ».

Par aillleurs, une cérémonie officielle de signature d’un accord politique électoral entre les partis viendra préciser le contenu, a confié le 1er vice-président du CDP. Mais déjà, a-t-il expliqué qu’il s’agit d’une alliance politique pour se soutenir en cas de second tour pour qu’au cas où un des partis de l’opposition émergera, de composer ensemble pour gérer le pays. Achille Tapsoba a reconnu qu’« un parti tout seul ne peut pas gérer le Burkina Faso ».

« En plus de ces accords politiques multilatéraux, le CDP à des accords politiques bilatéraux, de parti à parti », a-t-il révélé.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom