Élections de novembre 2020: Le CPPU relève des suspicions de fraude

0

Le Collectif Pour un Peuple uni (CPPU) a tenu une conférence de presse le 2 juillet 2020. L’objectif de cette rencontre avec la presse était d’attirer l’attention des gouvernants des dangers qu’encourt le Burkina Faso sur les suspicions de fraude à l’enrôlement pour les échéances électorales à venir.

« Nous voulons une fois de plus attirer l’attention de nos gouvernants des dangers qu’encourt le Burkina sur les suspicions de fraude pour les échanges électorales à venir » a averti d’entame Abdallah Bafa Ben Azise Ouattara, coordonnateur du Collectif Pour un Peuple Uni (CPPU). Celui-ci pour étayer ses propos prend pour exemple « de fait possible de fraude révélés à Ziniaré, Bobo-Dioulasso, Gogo, Zinguedessé, etc. dont certains acteurs auraient même été entendus puis relâchés et par la police ».

Ce fut l’occasion également pour les membres du CCPU de rappeler aux politiciens que « seuls leurs bilans et programmes de société à soumettre au peuple, leurs permettront de se faire réélire et non la fraude « .

Par ailleurs Abdallah Bafa Ouattara et ses compères ont tenu à prévenir quant au fait que « ces fraudes massifs peuvent faire basculer le pays dans une crise pré et post électorale sans précédent ».

En outre, quand au report des élections, le CCPU pense « qu’il faut être un toxicomane, un intellectuel ou un politicien égaré pour parler de non tenue des élections ». Avant de conclure leur propos , les conférenciers ont de ce fait rappelé qu’au regard de tout ce que le peuple burkinabè vit, son salut ne viendra que d’élections libres, transparentes et crédibles.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom