Entreprenariat : Plus de 30 jeunes formés par la JCI universitaire Ouaga Soleil

0

La Jeune Chambre internationale (JCI) universitaire Ouaga Soleil a organisé une formation les 10 et 11 septembre 2021 à Ouagadougou. Cette formation au profit d’une trentaine de personnes avait pour thème : « Be the Best Entrepreneur ». Une formation qui a permis d’outiller les participants dans le domaine de l’entreprenariat afin qu’ils soient « des leaders de demain ».

La JCI universitaire Ouaga Soleil multiplie ses actions de formations en faveur de la jeunesse. Après sa formation en technique de prise de parole en faveur d’une quinzaine de jeunes les 13 et 14 aout 2021, elle a décidé cette fois-ci de mobiliser la jeunesse burkinabè autour de l’entreprenariat. L’objectif est de leur donner tous les rudiments nécessaires pour leur permettre d’être des leaders, des entrepreneurs aguerris, des grands opérateurs économiques de sorte à participer au développement économique du Burkina Faso.

Djélikah W. Ouédraogo, ingénieur en génie civil, présidente exécutive de la JCI universitaire Ouaga Soleil, a fait savoir que ce projet d’entreprenariat qui a réuni au total 33 personnes pendant 48 heures, a permis aux participants de se former sur le développement de l’esprit de l’entreprenariat, l’éloquence, la prestance, le Neworking, le branding personnel, la fiscalité et comptabilité de l’entrepreneur, le WhatApps et le Facebook de l’entrepreneur, le mindset de l’entrepreneur ainsi que les techniques de ventes directes.

Djélikah W. Ouédraogo, présidente exécutive de la JCI universitaire Ouaga Soleil pendant son allocution

A l’entendre, ces 8 modules ont été présentés par « d’éminents formateurs outillés et aguerris de la place ». Elle reste convaincue que le savoir partagé au cours de cette formation « va bénéficier aux participants ».

Le représentant des participants, Noël Salbré ne dira pas le contraire. Pour lui, Be The Best entrepreneur est « un projet merveilleux », qui fera d’eux « de meilleurs entrepreneurs ». Avec toutes ces connaissances acquises, il a assuré que les participants à cette formation en feront bon usage afin de « devenir de meilleurs entrepreneurs et d’imprimer leurs marques dans le domaine de l’entreprenariat au Burkina Faso ».

Harouna Kindo, président de l’activité, donnant des conseils aux jeunes qui aspirent à devenir de grands entrepreneurs

Harouna Kindo, président de cette formation a prodigué des conseils aux jeunes qui aspirent à devenir de grands entrepreneurs. « On dit souvent que la JCI apporte ce que l’on n’apporte pas à l’école. C’est une formation qui donne la chance à la jeunesse de pouvoir acquérir des connaissances en entreprenariat », soutient-il, avant de rappeler que pour le développement d’un pays, le volet entreprenariat occupe une grande place. « Si la majorité de la jeunesse s’oriente vers l’entreprenariat, vous verrez que le taux de chômage va considérablement baisser au Burkina Faso. », a-t-il soutenu.

Le président Kindo a donc salué cette initiative et invité la jeunesse à s’engager plus dans le domaine de l’entreprenariat qui, selon lui, « est la meilleure formule pour pouvoir booster l’économie nationale ».

Le parrain de la cérémonie, Léger Zagré a reçu une attestation de reconnaissance des mains de la présidente exécutive, Djélika W Ouédraogo

Comme conseil, il confie que le secret d’un bon entrepreneur, c’est de choisir d’abord un domaine qu’on maitrise. « Nous sommes dans un monde concurrentiel et si tu proposes des services que tu ne maitrise pas, tu perdras naturellement tes parts de marché. La première des choses, c’est de choisir un domaine où l’on est sûr de pouvoir faire de belles prestations. La deuxième des choses, c’est d’accepter de ne pas être trop sentimental. Tout début est difficile, surtout en entreprenariat ; il ne faut pas baisser les bras », a-t-il conseillé, invitant également les jeunes entrepreneurs au respect de leurs engagements envers leurs partenaires.

Quant au parrain, Léger Zagré, il a rappelé à ses filleuls, que la seule chose que sait faire la JCI, « c’est d’outiller des jeunes pour être des leaders de demain ». Il a donc souhaité que tous ses filleuls soient des leaders de demain. Il les invite également à participer aux activités de la JCI de sorte à aider d’autres personnes à être aussi des leaders.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom