« Fake news » contre Zephirin Diabré : « Les gangsters du MPP sont donc prêts à tout pour conserver le pouvoir », selon l’UPC

0
????????????????????????????????????

Ceci est une déclaration de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) qui dénonce des « Fake news » à l’endroit du président du parti, Zephirin Diabré. Le parti n’exclut donc pas une action en justice contre les personnes qui, par l’intermédiaire d’une page Facebook « de soutien au candidat Roch Marc Christian KABORE », distillent des fausses informations « d’intoxication ».

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux sont infestés de messages de propagande tendant à dénigrer l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) et, particulièrement, le Président Zéphirin DIABRE. Des spots vidéos, des caricatures et des montages vidéos grotesques véhiculent des fakenews au sujet de l’UPC et de son candidat à la présidentielle.

Après une analyse rigoureuse et un recoupement des informations, le Secrétariat national à l’information et à la communication (SNIC) de l’UPC a établi avec certitude que cette campagne de dénigrement est l’œuvre du régime en place. En effet, sur le réseau social Facebook, les fakenews anti-UPC et anti-CDP sont publiées en exclusivité sur une page de soutien au candidat Roch Marc Christian KABORE. L’administrateur de ladite page se permet même de la sponsoriser pour booster la propagande.

Vomi par le peuple burkinabè, décrié de toutes parts pour son incompétence notoire ayant causé des hécatombes et ses pillages successifs qui relèvent du terrorisme économique, le régime du MPP découvre de plus en plus qu’il perdra le pouvoir le 22 novembre prochain au profit de l’UPC.

Les gangsters du MPP sont donc prêts à tout pour conserver le pouvoir, comme on l’a vu avec les tentatives de fraudes électorales à travers le pays.

Mais comment décrédibiliser l’UPC et son premier leader Zéphirin DIABRE qui sont propres et jouissent d’une bonne renommée aux yeux des Burkinabè ? Les laboratoires du pouvoir ont eu l’ignoble idée de mener cette campagne d’intoxication.

Par exemple, l’un de leurs arguments que l’on voit avancer sur une de ces publications, c’est que le Président Zéphirin DIABRE serait financé par des puissances étrangères dans le but de piller les mines du Burkina Faso.

Le SNIC tient à apporter un démenti formel à ces allégations. En effet, le Président Zéphirin DIABRE a quitté ses fonctions internationales dans le secteur minier depuis plus de 10 ans.

M. DIABRE a travaillé comme haut dirigeant dans plusieurs structures internationales (Harvard, PNUD, Areva) parce qu’il est très compétent. C’est une fierté pour le Burkina Faso que ses enfants aient des compétences à revendre au monde.

De par cette brillante carrière internationale venue s’ajouter au parcours honorable qu’il a eu au gouvernement du Burkina Faso, M. DIABRE connait la voie du développement du Burkina mieux que n’importe lequel des caciques du MPP, que personne n’est venu embaucher quand le Président Blaise COMPAORE les a chassés de son régime.

Opposant intraitable qui a commencé le combat contre la modification de l’article 37 de la Constitution quand les membres-fondateurs du MPP hésitaient la peur au ventre, le Président DIABRE n’a pas de leçon de patriotisme ni de courage à recevoir de qui que ce soit. Et, surtout pas du MPP qui doit son accession au pouvoir aux manœuvres sordides de François HOLLANDE, dans le cadre d’un complot ourdi par les ténors africains de l’Internationale Socialiste, lors du sommet de la Francophonie tenu à Dakar en Novembre 2014. Si l’Armée française intervient au Burkina Faso, c’est parce que le pouvoir du MPP a lamentablement échoué à nous protéger, au point de se voir obligé d’aller le demander à genoux à la France. En bon défenseurs des intérêts français, il est d’ailleurs allé signer tous les papiers que MACRON lui a présentés au sommet de Pau.

Le MPP est mal placé pour dénoncer un éventuel futur pillage de nos ressources minières, puisqu’il assure déjà ce pillage comme on l’a vu récemment dans le scandale du charbon fin.

Un bon patriote sort chercher l’argent dehors pour l’amener dans son pays. Les ténors du MPP eux pillent leurs pays pour étoffer leurs comptes bancaires à l’étranger.

Plus on s’approchera des échéances de novembre 2020, plus le pouvoir du MPP inventera toutes sortes d’insanités et de fakenews contre le Président de l’UPC et les autres dirigeants de l’Opposition.

Pour lutter contre ces manœuvres malsaines et basses, combattre ces fake news et apporter à tous l’information juste en cas de calomnie, le SNIC a décidé de la création d’une rubrique « Veille médias » sur son site web www.upcburkina.org.

De hauts responsables du parti sont déjà à la disposition des citoyens, pour interagir avec eux sur Whatsapp sur des informations reçues au sujet de l’UPC et de son Président :
– le Porte-parole du parti, Moussa ZERBO est disponible pour communiquer avec les citoyens en Français et en Dioula sur son numéro Whatsapp 70 23 15 11 ;
– le Directeur du siège national de l’UPC, Jean-Léonard BOUDA, répond aux mooréphones sur son numéro Whatsapp, 70 28 29 07.
– Le Vice-Président Amadou Diemdioda DICKO interagit en Fulfuldé au 70 65 65 22.
Enfin, le SNIC a créé une page Facebook dénommée « Veille média UPC », qui opposera à la désinformation ciblant l’UPC et le Président Zéphirin DIABRE, une information saine et vérifiée.

Toutes ces initiatives n’excluent pas des actions en justice du parti ou de ses membres contre les fauteurs de troubles.

L’UPC invite les Burkinabè à être plus vigilants sur les fausses informations et la propagande qui circulent sur les réseaux sociaux et certains médias classiques.
Comme le pouvoir du MPP n’a pas un bilan à présenter, il croit que le mensonge va l’aider à gagner les élections.
Mais tout cela indique que la panique a gagné les rangs de l’adversaire. La victoire est donc à portée de main!

Ouagadougou, le 24 juin 2020
Le Secrétariat national à l’information et à la communication de l’UPC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom