Gestion coutumière : Naaba Kango de Bisghin délègue ses pouvoirs à 8 chefs

0

Le Naaba Kango chef de Bisghin a tenu le 23 janvier 2021 à Bisghin dans la commune rurale de Saaba, une cérémonie d’investiture de ses notables qu’il avait, le 29 décembre 2020, intronisés Chefs. C’est au total 8 chefs désormais sous sa coupe qui ont été investis.

« Nous avons intronisé des notables depuis le 29 décembre 2020 et selon la tradition, 3 semaines après l’intronisation, ils doivent être investis chefs et c’est ce que nous venons de faire en ce jour avec l’aide des notables et d’autres chefs coutumiers », nous explique Naaba Kango de Bisghin. « Cette cérémonie donne désormais aux nouveaux chefs le droit officiellement de faire leur administration coutumière dans leur zone d’intervention », précise Naaba Kango.

Naaba Kango de Bisghin a intronisés 8 autres chefs par ses pouvoirs…

En effet, « Bisghin est une zone non-loti avec des problèmes dans le domaine des lotissements et de la cohabitation. C’est une vaste zone à administrer pour un seul chef comme moi », reconnaît naaba Kango. Ainsi, à l’entendre, il était important pour lui de déléguer ses pouvoirs dans l’administration coutumière aux chefs qui viennent d’être intronisés pour mieux résoudre les problèmes auxquels les populations font face. « Cela nous décharge aussi des activités coutumières et traditionnelles que nous avons dans la communauté », consent la plus haute autorité coutumière de Bisghin.

En guise de rappel historique, « c’est sous le règne de Naaba Boulga, père de Naaba Kango que cette cérémonie de délégation de pouvoir, vieille de plus de 100 ans a repris », nous apprend Naaba Kango.

Le Nakoms-naaba, le Kam-naaba, le Sonkogle-naaba, le Young-naaba, le Rassam-naaba, le Razang-naaba, le Kombi-naaba, le Sam-naaba sont les chefs investis et prêts à exercer leur fonction dans leur ministère.

Hamadou Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom