Intérêts civils au procès Sankara : « la famille de Thomas Sankara ne réclame rien » (Me Benewendé Stanislas Sankara)

0
1 633 vues

Les plaidoiries pour les intérêts civils au procès de l’assassinat de Thomas Sankara et ses 12 compagnons ont débuté ce lundi 25 janvier 2022, au tribunal militaire de Ouagadougou.

Au titre de la famille Sankara, Me Benewendé Stanislas Sankara, a précisé que leur combat était fondé sur la recherche de la justice et la vérité. À ce titre, il a déclaré : « la famille de Thomas Sankara ne réclame rien ». Cependant, selon l’avocat de la partie civile, Me Sankara, cette même famille Sankara souhaite recevoir « la symbolique somme de 1F » pour préjudice moral.

En ce qui concerne le préjudice matériel, Me Benewendé Stanislas Sankara a demandé à ce que l’État soit constitué civilement responsable et condamner Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré à payer « la somme de 50 millions de FCFA au titre de frais aux avocats de la partie civile inscrits au barreau des pays étrangers, pour leurs frais, de déplacement, d’hébergement, de restauration et autres ». Sont concernés les avocats, Me Olivier Badolo inscrit au barreau du Canada, Me Anta Guissé et Me Ferdinand N’zepa inscrit au barreau de Paris.

Les avocats civilement constitués pour la famille Sankara inscrits au barreau du Burkina, à en croire les plaidoiries de Me Benewendé Stanislas Sankara demandent 1 F symbolique au « titre des services honoraires ». Sont concernés, Me Benewendé Stanislas Sankara, Me Prosper et Ambroise Farama, Me Yameogo Jean Patrice.

La famille Sankara a également demandé « la restitution à l’État, des matériels de Thomas Sankara saisis. La bague de mariage, un album photo, le pistolet de Sankara, le journal confidentiel, et bien d’autres objets ».

Les plaidoiries pour les intérêts civils se poursuivent pour les autres victimes. Ce sont pour rappel, 13 familles victimes.

Mathias Kam (Stagiaire)
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom