« Les Français ont-ils d’autres priorités au sahel? », s’interroge Cheriff Sy

6
629 vues

Dans une interview accordée au journal sud-africain Mail & Guardian, le ministre de la Défense du Burkina Faso, Moumina Cheriff Sy, s’interroge sur l’action de la France au Sahel. C’est ce qu’a été relayé par Courrier international ce vendredi 7 juin 2019.

Ainsi, malgré les efforts consentis par le Burkina Faso dans cette lutte anti-terroriste, force est de reconnaître que « le terrorisme djihadiste continue de s’étendre » dans toutes les régions du pays.

« Les Français ont près de 4 000 hommes dans la région [la force Barkhane], ils disposent de toutes les ressources militaires et technologiques, aussi suis-je étonné qu’ils n’aient pas été en mesure d’éradiquer cette bande de terroristes », estime le ministre burkinabè de la Défense, Moumina Cheriff Sy, dans une interview qu’il a accordée à l’hebdomadaire sud-africain, Mail & Guardian.

« Nous nous posons beaucoup de questions : s’ils le voulaient vraiment, ils auraient pu les battre, alors, ont-ils d’autres priorités ? », s’est-il interrogé.

www.minute.bf

6 COMMENTAIRES

  1. Il est temps que les africains comprennent que ces Français sont là uniquement pour leurs propres intérêts et non pour combattre les terroristes.
    Pour vaincre ces djihadistes il faut chasser ces militaires français et vous verrez que cette guerre va prendre fin.

  2. Belle question!La France est au sahel rien que pour ses propres intérêts, ça tout le monde le sait. Ce qu’il y’a, il faut que nos dirigeants prennent conscience de cela. Elle est prête à mettre le feu à n’importe quel pays, rien que pour ses propres intérêts.La France sait qu’au sahel, il y’a l’or, le pétrole, le diamant et beaucoup plus que nous ignorons. Alors chers dirigeants, soyez très très vigilants. Courage à vous. Merci.

  3. -Désolé de vous contredire Monsieur Sy ; mais l’armée française est incapable de neutraliser le terrorisme (auquel elle participe d’ailleurs) dans le Sahel. Pour un ministre, vous dites des choses surprenantes. Cela est inquiétant. (En même temps, on n’a pas besoin d’être au top, pour être ministre dans ce BF d’aujourd’hui. Il y a longtemps que la bénédiction de Thomas Sankara nous a abandonnés.)

    -Ne surestimez pas une armée dont les soldats reçoivent leurs salaires en retard, partiellement,… Ne surestimez pas une armée qui n’est pas capable de fournir des gilets anti-balles, des chaussures de montagnes, des lunettes de combats nocturnes,… à ses soldats en Afghanistan. Ne surestimez pas une armée qui a moins de 70 avions de combat en bon état (la Syrie en possède environ 390) ; et moins de 120 véhicules terrestres opérationnels réellement blindés. Ne surestimez pas une armée qui n’est pas capable de transporter ses hélicoptères d’Aviation Légère, ses chars leclercs que presque personne n’achète, ses blindés légers en carton,… par avion de Paris à Bamako. (C’est avec Poutine qu’elle négocie ; ou avec l’Ukraine à ses risques et perils.) Ne surestimez pas une armée qui n’a pas de moyens techniques de surveillance efficace loin de son territoire. Ne surestimez pas une armée dont les satellites ont été vendus par Sarkozy à ses amis et coreligionaires juifs (sfr, bfmwc spécialistes des fakes-news). Ne surestimez pas une armée dont le matériel de guerre est vieux, usé malgré les coups de peintures, très souvent inadapté. Ne surestimer pas une armée dont les soldats sont totalement fatigués, à bout de nerfs, qui se suicident parce que « tout » va mal,…

    -La France, ou plus exactement la classe politique française (des voyous en cravates), a ses intérêts directs dans le Sahel ; le plus souvent contre le développement des pays africains. Le pays France y a ses intérêts indirects. En effet, si les terroristes prennent pieds dans le Sahel, ils partiront de là, pour agresser joyeusement la France via les couloirs des migrants. La France n’est pas au Sahel pour sauver les Africains. Ceux qui y croient ont le droit ; mais leur reveil sera douloureux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom