Mali: Des militaires en colère au camp de kati

0

Des soldats maliens, ce mardi matin, ont tiré en l’air dans le camp militaire de Kati, situé à une quinzaine de kilomètres de Bamako, la capitale. Les raisons de ces tirs restent pour le moment inconnues.

« Nous suivons attentivement la situation. La hiérarchie militaire est entrée en contact avec les troupes, on fera une déclaration officielle dans la journée», a indiqué une source au ministère de la défense.

L’ambassade de France au Mali sur son compte Twitter précise que « compte tenu des tensions rapportées ce matin à Kati et Bamako, il est instamment recommandé de rester chez soi».

Probable tentative de coup d’État au Mali?

Moussa Timbiné, nouveau président de l’Assemblée nationale, tout comme le ministre malien de l’économie et des finances, Abdoulaye Daffé ont été arrêtés tôt ce matin par des hommes armés, selon Financial Afrik. La télévision nationale (ORTM), pour des raisons de sécurité a été vidée.

Quant au président Ibrahim Boubacar Keita,il se serait réfugié dans le camp des forces des Nations unies au Mali (MUNISMA). Une source proche du palais koulouba a démenti l’information mais parle cependant «d’une mutinerie orchestrée par un haut gradé limogé la veille et qui règle ses comptes. C’est une affaire entre militaire».

En rappel, pour réclamer le départ du président Ibrahim Boubacar Keita l’opposition annonce de nouvelles manifestations cette semaine. Ces manifestations auront pour point d’orgue l’occupation d’une place symbolique au cœur de Bamako vendredi et samedi. Le mouvement du 5 juin, Rassemblement des forces patriotiques du Mali (M5-RFP) a refusé une rencontre avec le président jeudi dernier.

En rappel, la crise actuelle au Mali a pour cause une invalidation d’une trentaine de résultats des législatives de mars-avril par la cour constitutionnelle.

Source: Le monde Afrique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom