Mali : La CEDEAO réitère son accompagnement pour la réussite de la transition

0

Dans un communiqué signé le mercredi 9 juin 2021 à Bamako, la mission de médiation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) au Mali a « réitéré l’engagement de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement à accompagner le Mali pour une transition réussie ».

Du 8 au 9 juin 2021, une mission de la CEDEAO avec à sa tête, l’ancien président nigérian,  Goodluck Ebele Jonathan a séjourné au Mali dans le cadre de la mise en œuvre des décisions du Sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique du pays, tenu à Accra (Ghana) le 30 mai 2021.

Cette mission avait pour objectif, « de discuter  avec les autorités de transition pour mieux comprendre les stratégies qu’elles envisagent de développer, en vue de donner la priorité aux activités qui permettent d’atteindre les objectifs fixés pour la transition dans le délai défini par la CEDEAO, y compris l’organisation d’élections présidentielle et législatives transparentes, libres et démocratiques acceptées par tous les acteurs politiques ». 

Cette visite était l’occasion pour la mission de la CEDEAO de féliciter le Président de la transition, Assimi Goïta qui a récemment prêter serment et de l’encourager « à conduire la transition en conformité avec les promesses et engagements énoncés dans son discours d’investiture ». Par ailleurs, la mission a pris acte de la nomination du Premier Ministre, Choguel Maïga tout en rappelant « la nécessité de former un Gouvernement inclusif qui devra faciliter la mise en œuvre de la transition ». A ce titre, informée des larges concertations avec l’ensemble des acteurs sociopolitiques incluant toutes les parties prenantes signataires de l’Accord d’Alger, la mission s’est félicitée de la démarche du Premier ministre. 

En outre, la délégation conduite par Goodluck Jonathan a salué les engagements pris par Assimi Goïta et son chef de gouvernement pour « respecter les décisions du Sommet Extraordinaire de la CEDEAO tenu le 30 mai 2021 à Accra ».

En ce qui concerne les actions à entreprendre de façon urgente, la Mission de la CEDEAO a encouragé les autorités de la transition à « renforcer les efforts sécuritaires avec tous les partenaires afin de créer un environnement paisible et apaisé afin que les prochaines élections soient inclusives, transparentes et crédibles ».

Dans ce sens, elle a invité tous les acteurs sociopolitiques à « travailler ensemble et à faire preuve de responsabilité dans cette période délicate de la transition afin de garantir la réussite du processus de transition » tout en insistant sur « le respect et la mise en œuvre des Accords d’Alger ».

Alors qu’aux premières heures de la prise de pouvoir par Goïta, la CEDEAO avait suspendu le Mali de ses instances, l’institution à travers sa mission « a réitéré l’engagement de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement » à accompagner le pays « pour une transition réussie ».

Pour finir, la mission de la CEDEAO a appelé les partenaires multilatéraux et bilatéraux à « soutenir le processus de transition ».

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom