Mali : Le chef du bureau de la MINUSMA à Kidal sommé de quitter le pays

0
367 vues
Christophe Sivillon, responsable du bureau la MINUSMA à Kidal

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, Tiébilé Dramé, a annoncé au cours d’une conférence de presse animé le mardi 10 décembre à son cabinet, que  « Christophe Sivillon, responsable du bureau local de la MINUSMA à Kidal, est  déclaré persona non grata au Mali », pour des propos qu’il aurait tenus la semaine dernière, si l’on croit Maliweb.net, un site malien qui donne l’information.

Christophe Sivillon aurait souhaité « la bienvenue aux délégations venues du Mali et de l’extérieur » et fait l’apologie de l’idéologie du mouvement indépendantiste. Un discours jugé contraire aux missions de la MINUSMA au Mali, a fait savoir le ministre Tiébilé Dramé, rappelant tout de même que le gouvernement du Mali reste engagé avec les Nations unies et toute la communauté internationale dans l’œuvre importante de rétablissement de l’intégrité du territoire et de l’unité nationale du Mali.

Ainsi, Christophe Sévillon, de nationalité française, responsable du bureau de la MINUSMA à Kidal  dispose désormais de 24 heures pour quitter le territoire malien.

Le chef de la diplomatie malienne  a donc reçu en audience, Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali et Chef de la MINUSMA pour l’informer de la décision prise par le gouvernement malien à ce sujet.

En rappel, Kidal fait partie de ces vastes zones du Mali qui échappent de facto à l’autorité de l’Etat malien et est aujourd’hui, malgré la présence de bases françaises et des forces onusiennes, sous le contrôle d’ex-rebelles séparatistes touaregs qui se sont soulevés contre le pouvoir central en 2012 avant de signer un accord de paix à Alger trois ans plus tard.

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom