Marche du 27 novembre : Le FPF s’en démarque

0
224 vues
Front patriotique du Faso

Le Front Patriotique du Faso à travers un communiqué publié ce 25 novembre a attiré l’attention du peuple sur l’appel à manifester le 27 novembre 2021. Il invite dans ce communiqué, les populations à se démarquer de la marche et à rester mobiliser pour les FDS et les VDP. Nous vous proposons l’intégralité du communiqué.

FRONT PATRIOTIQUE DU FASO

                      DECLARATION EN RAPPORT AVEC LA SITUATION NATIONALE

           Chers compatriotes, amis du Burkina Faso

Notre cher pays le Burkina Faso traverse une situation difficile, meurtri par de sanglantes attaques terroristes. Des filles et fils de la patrie sont innocemment fauchés par les balles assassines de nos ennemis. Le lâche cycle criminel s’est récemment matérialisé à Inata, à Foube où nos vaillants soldats et des populations civiles ont été massacrés. Les groupes armés qui s’acharnent sur notre pays ne visent que le délitement de nos institutions républicaines dans le seul espoir de prendre son contrôle pour en faire un sanctuaire du terrorisme. Pour ceux qui en doute encore ou pour ceux qui ne le savent pas, notre pays demeure un verrou, et s’il venait à sauter, c’est toute la sous-région et l’ensemble des pays côtiers qui subiront le déferlement de cette gangrène. Notre peuple pour sa libération, ne devra compter sur personne, il doit compter sur lui-même, sur la détermination de ses filles et fils. Nous saluons ainsi la détermination et le courage de nos vaillantes forces de défense et de sécurité appuyées sur le terrain par nos braves volontaires pour la défense de la patrie, que nous saluons également.

        Chers compatriotes, Amis du Burkina Faso,

Le drame de Inata, qui a choqué plus d’un dans notre pays, a permis de mettre à nu le dysfonctionnement qui existe au sein de la chaine de commandement de nos forces de défense et de sécurité. Il y’a donc lieu et le plus tôt possible de faire la lumière sur les responsabilités individuelles et collectives dans ce drame. Si le vers est dans le fruit alors il y’a lieu de l’extirper maintenant afin de traiter le mal qui mine notre armé. Des sanctions le plus vite possible doivent tomber et servir d’exemple à tous ceux qui sont dépourvus d’un esprit patriotique ou qui travaillent à fragiliser nos vaillants soldats.

La guerre contre le terrorisme est très complexe et celle qui nous a été imposée l’est encore plus lorsqu’on se rend compte qu’elle a au-delà de ses nombreux objectifs, des visées politiques. Il est malheureux de constater que dans un pays aussi meurtri, aussi affaibli, que des acteurs politiques, au lieu d’appeler à l’unité, la solidarité et la résistance, surfent plutôt sur l’opportunité de la conquête du pouvoir. Ce qui nous laisse croire, qu’il existe bien une certaine connivence entre les groupes terroristes et des acteurs politiques de notre pays qui n’ont d’intérêt que d’assouvir leur appétit du pouvoir sous le couvert de cette crise sécuritaire.

L’expression du peuple qui s’est manifestée à Kaya contre le convoi militaire Français, met en exergue la sincérité d’une jeunesse, d’un peuple martyrisé qui en a marre du jeu trouble de nos présumés alliés. Chose curieuse, aux côtés de cette jeunesse mobilisée, nous n’avons vu aucun de ces politiciens moralisateurs, assoiffés de pouvoir ou de ces osc du moment, réclamant le départ du Chef de l’Etat, sortir les soutenir de façon afficher et assumer. C’est l’occasion pour le Front Patriotique du Faso d’appeler à la vigilance face à la manipulation et à l’instrumentalisation. L’heure n’est pas aux calculs politiciens, ni aux appétits égoïstes. L’heure est plutôt à l’unité, au combat et à la résistance contre l’envahisseur.

                   Chers compatriotes, Amis du Burkina Faso,

Notre seule option aujourd’hui est l’unité dans le combat contre un ennemi qui se nourrit de nos divisions et de nos nombreux calculs. La marche prévue pour le 27 novembre prochain, aurait pu se justifier s’il s’agissait d’un soutien à nos vaillants soldats, mais malheureusement les objectifs affichés ne cadrent pas avec l’esprit républicain ni à la cohésion sociale, facteurs essentiels dans notre contexte pour faire face à l’adversité imposée. Ceux qui appellent délibérément au coup d’Etat ou au renversement du pouvoir démocratiquement élu, cherchent a plongé malencontreusement notre pays vers l’inconnu, vers un chaos généralisé et incontrôlé dans lequel eux mêmes ne s’en sortiront pas. Raison pour laquelle nous invitons nos populations à s’en démarquer absolument et à rester mobiliser avec nos FDS ET VDP dans le combat contre les forces du mal.

A la hiérarchie militaire, nous leur disons que tout le peuple les regarde, le combat pour la liberté de notre peuple se déroule au front et non dans les salons feutrés de Ouagadougou. Le gouvernement a mis tout ce qu’il faut à leur disposition pour la défense de la patrie, il est inadmissible qu’on puisse continuer avec les questions de primes impayées, de matériels défaillants etc. Il est temps de changer de fusils d’épaule dans l’intérêt général de la patrie.

L’heure pour nous n’est plus au long discours, l’heure de la mobilisation générale a sonné pour la défense de la patrie en péril. Il est temps d’une vaste mobilisation et d’une organisation combattante dans tous nos villages, dans toutes nos communes, provinces et régions. Les ministres, les Directeurs généraux, les Présidents d’institutions, bref tous ceux qui ont des postes de responsabilités doivent sortir de leur sommeil pour accompagner le Chef de l’Etat dans ce combat de libération.

A toute notre jeunesse, nous leur réitérons nos encouragements et nous appelons à la vigilance vis-à-vis des politiciens revanchards qui espèrent tirer profit de la crise sécuritaire pour se faire une place au soleil. L’heure n’est point à ce jeu-là. L’heure est au combat.

Au Président du Faso, nous lui demandons respectueusement de secouer le cocotier de façon générale le plutôt possible afin d’avoir des hommes et des femmes patriotes qui mettent au-devant l’intérêt général au détriment de leur considération égoïste.

Courage à notre peuple

Force et détermination aux FDS ET VDP

Seule la lutte libère

Dieu bénisse le Burkina Faso

     LE COORDONNATEUR

                                                                                            SOULEYMANE KABORE

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom