Médias/Education : Le MENAPLN veut se doter d’une Radio-Télévision Educative

0

Le ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales a procédé ce mercredi 07 octobre 2020 à l’ouverture d’un atelier national de validation du référentiel de création et de fonctionnement de la Radio-télévision Educative du Burkina (RTE).

Le chantier de l’enseignement à distance se poursuit au ministère chargé de l’éducation nationale. «Nous avançons au pas de cours», confie d’ailleurs Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales à l’ouverture de l’atelier de validation du projet de mise en route de la Radio-télévision Éducative. «Les conclusions des travaux du présent atelier devraient permettre de réussir l’éducation à distance, gage de la continuité de la scolarisation des élèves mais aussi de participation citoyenne de la communauté éducative et de nos populations», explique le ministre Ouaro.

En effet, initiée depuis 1960 et interrompue en 1984, «l’idée de l’utilisation de la radio pour l’éducation est revenue face à la dégradation de la situation sécuritaire et sanitaire liée au Covid-19 avec la fermeture des écoles dans les zones confrontées au terrorisme dans un premier temps, et dans un second temps à la fermeture des classes pendant une bonne période sur toute l’étendue du territoire suite au Covid-19», a rappelé le ministre de l’éducation nationale.

Pour lui, c’est suite à ce vécu que l’utilisation de la radio, de la télévision et du numérique s’est imposée dans le système éducatif. Aussi, ce projet de Radio-télévision éducative, précise Stanislas Ouaro, «compte trois volets que sont, la Radio, une Télévision et du numérique éducatif».

Conçu techniquement par 5 experts en télécommunication et une équipe du département de l’éducation, le lancement de la radio est prévu pour 2021, à en croire le patron de l’éducation burkinabè.Tout en affirmant que ce projet n’a nullement l’objectif de remplacer les enseignants, Stanislas Ouaro a clos son propos en rappelant que le projet de Radio-télévision dépasse la scolarisation classique et vise l’éducation pour tous.

Hamadou Ouédraogo

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom