Politique : Le « Soleil d’Avenir » d’Abdoulaye Soma se déclare de l’opposition

0

Le parti politique « Soleil d’Avenir », présidé par le Pr Abdoulaye Soma, a déclaré, ce mercredi 3 mars 2021, son appartenance à l’opposition politique au Burkina Faso.

Convaincu que « les méchants se promènent de toutes parts, quand la bassesse règne parmi les humains (Psaumes 12, in fine) », le Mouvement Soleil d’Avenir se dit désireux conséquemment, sur délibération stratégique de son État-major, de lutter pour promouvoir et instituer une gouvernance de qualité axée sur les valeurs démocratiques et la morale politique.

Selon le résultat définitif de l’élection présidentielle, proclamé par le Conseil constitutionnel, Abdoulaye Soma a obtenu 1,43% des voix. Mais depuis sa création, pour rappel, le Soleil d’Avenir avait décidé de n’appartenire ni à la Majorité présidentielle ni de l’opposition politique. Le mouvement s’était engagé dans « l’opposition non alignée (ONA) ». L’initiative portait les signatures de Pr. Abdoulaye Soma, président du parti le Soleil D’Avenir (Mouvement S.A) ; Dr. Aristide Hugues Ouédraogo, président du Front Patriotique pour le Renouveau (FPR) ; Issa Balima, président de l’Union des Forces centristes (UFC) ; Adama Doulkom, président de l’Alliance des Générations pour la Renaissance (AGR) ; Adama Coulibaly, président de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/BURKINDI) ; Soumane Touré, président du Parti pour l’Indépendance, le travail et la Justice ( PITJ) et Jean-Claude Kaboré, secrétaire exécutif national du parti Notre Cause Commune (NCC).

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom