Politique : l’UPC et le MPP «mariés » pour la question sécuritaire et la réconciliation

0
380 vues

Le groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC) a tenu une Conférence de presse ce jeudi 13 janvier 2022 à son siège national sis à Ouagadougou. L’objectif de ce rendez-vous avec la presse était de faire le point des activités de l’année écoulée et intervenir sur des questions diverses.

« Le bilan a été satisfaisant », juge Amadou Diemdioda Dicko, président du groupe parlementaire UPC. Le groupe des députés de l’UPC a aussi donné sa caution pour l’adoption de deux projets de loi au cours d’une session extraordinaire à l’hémicycle dont la loi portant prorogation de l’état d’urgence et celle portant régime juridique et institutionnel du partenariat public-privé (PPP).

En ce qui concerne la deuxième loi, l’UPC l’avait portant condamnée quand elle répondait au nom de l’opposition. « Nous avons condamné le PPP mais les temps ont changé parce que nous nous sommes mariés avec le mouvement du peuple pour le progrès ( MPP) [le parti au pouvoir ndlr]. Ce qui nous préoccupe actuellement c’est la question sécuritaire et la réconciliation nationale, pas le PPP », a justifié Amadou Diemdioda Dicko.

L’UPC s’est également prononcée sur la sortie de Gafarou Nignan, président du front progressiste qui a demandé la démission du président du Faso. « L’APMP prendra une décision d’exclusion ou
d’avertissement », pensent les députés du parti du Lion.

Amadou Diemdioda Dicko et ses camarades assurent également qu’ils continueront de « se battre pour garantir le bien être de la population burkinabè ».

Mouni Ouédraogo
Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom