Présidentielle 2020: Le Centre-nord promet Kosyam à KDO

0

Le candidat du mouvement Agir Ensemble, Kadré Désiré Ouédraogo (KDO) était à Kongoussi, province du Bam, dans la région du Centre-nord, le lundi 9 novembre 2020, dans le cadre des campagnes comptant pour la présidentielle et les législatives du 22 novembre 2020. Une rencontre au cours de laquelle, après avoir soumis leurs doléances au candidat à la présidentielle, les populations de la localité ont promis les clés de Kosyam à celui-là qu’elles appellent leur « fils »

Massivement mobilisées, pour accueillir triomphalement leur « fils », KDO, les populations du Centre-nord semblent être acquises à sa cause.  En effet, jeunes, vieux, femmes et personnes déplacées internes du fait de l’insécurité ont envahi la salle des fêtes de la mairie de Kongoussi pour témoigner de leur détermination à faire de KDO le président du Faso au soir du 22 novembre prochain. C’est alors que la représentant des jeunes a planté le décor en ces termes : « n’ayez pas peur. Pour ce qui est du Bam, la jeunesse a fait son choix et c’est vous ». Et à la représentante des femmes de déclarer le candidat KDO « président » avant l’heure parce que convaincue qu’« un enfant qui a une mère ne peut souffrir de faim ».

Les populations de Kongoussi se sont mobilisés pour assurer la victoire à KDO

C’est ce même discours de soutien qu’a tenu le représentant des personnes âgées ainsi que celui des personnes déplacés internes qui vivent à Kongoussi, qui lui, est allé plus loin en s’adressant au candidat du mouvement Agir ensemble en ces termes : « Dieu l’a déjà choisi, il nous reste à nous Burkinabè, d’accomplir sa volonté en élisant Kadré Désiré Ouédraogo au soir du 22 novembre ». Cela dit, ces différentes sensibilités sociales ont également saisi l’opportunité pour faire part de leurs difficultés à Kadré Désiré Ouédraogo pour qu’une fois à Kosyam, il puisse se pencher sur leurs situations.

Préoccupations du Centre-nord et réponse de KDO

Le représentant des personnes déplacés internes a exprimé le souhait de voir la situation sécuritaire redevenir comme avant afin qu’ils puissent rejoindre leurs localités d’origine.

Prenant la parole à son tour, la représentante des femmes a indiqué qu’elles souffrent d’un manque de centre de santé, les obligeant à parcourir des distances pour recevoir des soins. Aussi, a-t-elle souhaité des formations à des métiers porteurs de revenus dans le sens de la création d’emplois pour elle et ses camarades, entre autres.

La question de l’emploi fut justement la principale doléance des jeunes venus des quatre coin du Bam pour faire part de leurs préoccupations au candidat Kadré Désiré Ouédraogo. Ce dernier quant à lui a rassuré avoir pris note et mieux, dit avoir des solutions aux différentes préoccupations.

Se conformant à son programme, KDO a rassuré le représentant des personnes déplacées que le retour à la paix, la sécurité, sont des priorités de son programme. « Nous ne pouvons pas taper l’œil sur ce que vivent nos concitoyens, les problèmes des déplacés sont les nôtres, nous allons travailler pour un grand changement au Burkina Faso, pour un Burkina sécurisé, un Burkina de paix, un Burkina fraternel. Nous allons travailler pour une gouvernance vertueuse et intègre », a-t-il promis.

« Dites à ceux qui viendront vous flatter que vous avez votre fils dans la course »

Les populations demandent le retour à la paix, la création d’emplois pour les jeunes, la construction de centre de santé

Aux jeunes et aux femmes, « éducation, santé, eau, emploi…c’est pour toutes ces questions que nous nous sommes engagés », a laissé entendre M. Ouédraogo, promettant de réintroduire l’éducation civique et morale dans les currucula scolaires, en mettant l’accent sur la formation au patriotisme des jeunes. « Ce ne sont pas des paroles en l’air, nous parlons de ce que nous savons parce que nous avons été à la tête de l’exécutif pendant 5 ans en plus d’avoir travaillé pour toute l’Afrique », a-t-il exprimé sa détermination. D’ailleurs, « des gens vont venir vous flatter, vous faire de fausses promesses, mais dites leurs que vous avez votre fils dans la course », prévient-il

Pour l’heure, la mobilisation étant le seul chemin pouvant le conduire à Kosyam, KDO a invité ses militants et sympathisants à ne pas faiblir, à continuer d’élargir la base autour d’eux d’autant plus qu’ils doivent non seulement assurer aussi bien pour la présidentielle que pour les législatives. 

Pour finir, Mahamady Badini, tête de liste du mouvement Agir Ensemble aux législatives dans le Bam a répété le message de la mobilisation. « Restez mobilisés parce que ce n’est ni KDO encore moins Agir Ensemble qui veut le pouvoir, c’est vous. S’il est élu, les femmes seront satisfaites, les jeunes trouveront des réponses à leurs inquiétudes et des solutions seront trouvées pour les personnes déplacées », a-t-il assuré.

Après Kongoussi le lundi 9 novembre, le candidat KDO ira aussi à la rencontre de ses militants et sympathisants de Boulsa et Koupéla ce mardi 10 novembre 2020 pour leur demander de lui accorder leur confiance pour la présidentielle à venir.

Franck Michaël KOLA

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom