Prix des hydrocarbures: Un 100 francs sans pitié

0
329 vues
Image d'illustration: DR

La situation économique au niveau mondial est alarmante. Les prix grimpent à tous les niveaux dans presque tous les pays. Au Burkina Faso, depuis quelques mois l’État a perdu le contrôle sur la flambée des prix des produits de premières nécessités. Tout augmente sans arrêt, sans crainte et sans pitié pour le consommateur. Chaque jour avec son lot d’augmentation : huile, sucre, riz, mil, maïs, etc.

Les Burkinabè redoutaient une flambée des prix du carburant. Ils attendaient une éventuelle date et le montant. Le couperet est désormais tombé. Le Ministre porte-parole du gouvernement nous annonce ce mercredi 11 mai 2022 une augmentation de 100 FCFA sur les hydrocarbures. C’est trop! C’est bien trop pour un consommateur qui croupit déjà sous le poids de la charge sociale.

Lire ici: Burkina : Augmentation du prix du carburant à compter du 12 mai 2022

Notre situation économique est difficile mais il faut se résoudre à l’évidence qu’une telle augmentation entraînera d’autres augmentations. Notamment le transport, les prix des produits de premières nécessités, etc.

Il revient au gouvernement de venir en aide au peuple, en engageant très vite des négociations avec les transporteurs, les importateurs des produits de premières nécessités, les entreprises locales, etc. Il faut accepter des échanges marchandises avec eux : stagnation des prix contre réduction des charges fiscales, par exemple.

Sinon ces augmentations ne feront qu’exacerber la fracture sociale déjà mise à mal par l’insécurité avec son lot de morts et de déplacés. Il faut vite sauver le peuple burkinabè.

La rédaction

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom