Renouvellement des structures à la FBF: l’équipe de Amado Traoré doute sur la transparence

0

La fédération burkinabè de Football (FBF) est actuellement en mouvement. L’heure des élections a sonné et le renouvellement des différents présidents de districts et ligues régionales est en cours. Un processus supervisé par le comité exécutif sortant de la fédération. Si ce dernier s’en félicite déjà à mi-parcours du processus parce qu’il estime que la transparence électorale est au rendez-vous, l’équipe de campagne du candidat déclaré Amado Traoré, elle, reste inquiète vis-à-vis de cette même transparence.

Dans une note signée par Salif Léonce Diarra, le directeur de campagne du dit candidat Amado Traoré, on y aperçoit très clairement le manque de confiance de l’équipe dans ce processus de renouvellement des structures régionales.

« La direction de campagne du candidat Traoré félicite tous les membres élus des districts et ligues avec lesquels le président Traoré se réjouit de travailler à partir du 22 Août pour revitaliser le football Burkinabè », peut-on lire au premier paragraphe de la note avant d’ajouter : « ces victoires arrachées de haute lutte face à un comité exécutif qui manœuvre à faire échec à l’élection du président que les acteurs veulent se donner librement et sans contrainte ».

Amado Traoré et ses « bras droits » sont même aller plus loin en indexant le président sortant Sita Sangaré d’être l’instigateur de toutes les perturbations du processus. La direction s’est dit étonnée du « rôle actif » que joue la tendance Sangaré. Tout en reconnaissant le droit du président sortant de supporter le candidat de son choix, la direction de campagne estime tout de même qu’il ne doit pas être juge et partie d’autant plus qu’il est juriste de formation et de fonction.

Elle invite par ailleurs le président Sangaré à la retenue et au fair-Play et invite aussi les commissions électorales régionales à assumer leurs responsabilités devant l’histoire.

A noter que cette direction de campagne est à sa deuxième sortie de rappel à l’ordre dans ce long processus de renouvellement structural de la faitière nationale du football. Le ministre de tutelle Daouda Azoupiou dans un passé récent avait convoqué ces deux acteurs (le président sortant Sita Sangaré et le candidat déclaré Amado Traoré) pour les inviter à une baisse de tension dans cette période électorale et surtout de faire preuve de retenue pour que l’on puisse vivre véritablement une élection apaisée.

Mouni Ouedraogo

Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom