Suspension des salaires de certains responsables syndicaux: le gouvernement s’assume

2

Après la grève de 120 initiée du 16 au 20 mars 2020, le salaire de certains leaders syndicaux avait été totalement suspendu. En conférence de presse ce mardi matin, le ministre porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou est revenu sur la question.

Le droit de grève est respecté au nom de la loi, a indiqué Rémi Dandjinou. Pour lui, c’est dans ce sens que le gouvernement respecte les 120 heures de grève initiée par la coalition des syndicats signataires du préavis de grève.

« Cependant, si au nom de la grève un individu tout le mois n’a pas travaillé, il n’a pas droit à un salaire », a clairement fait savoir le ministre de la communication, Remis Fulgance Dandjinou.

Dans une déclaration en fin de semaine, les syndicats ont clairement manifesté leur volonté de poursuivre la lutte pour amener le gouvernement au « respect des libertés syndicales » mais aussi et surtout à suspendre l’application de l’IUTS sur les indemnités et primes des fonctionnaires.

Minute.bf

2 COMMENTAIRES

  1. Est ce qu’ils ont suffisamment de preuves pour dire que les responsables de syndicats n’ont pas travaillé durant un mois?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre nom