Formation professionnelle : La Chine offre du matériel d’une valeur de plus d’en 281 millions au Burkina

0
Le gouvernement chinois offre des matériels d'une valeur de plus de 281 millions au ministère de la jeunesse du Burkina Faso


La République populaire de Chine veut apprendre à pêcher aux Burkinabè plutôt que de leur offrir du poisson. Le mardi 2 juillet 2019 à Ouagadougou, elle a offert du matériel d’une valeur de plus de 281 millions de FCFA au ministère de la formation professionnelle et de l’emploi du Burkina. Du matériel pour soutenir la formation professionnelle dans le domaine de la plomberie, la soudure, la mécanique, etc. Ce don entre dans le cadre du Programme de l’assistance technique aux centres de formation professionnelle du Burkina Faso.

Un an après la reprise des relations avec la Chine, le Burkina Faso commence déjà à en récolter les fruits. En rappel, un mois seulement après la reprise de cette relation, des experts chinois avaient été envoyés au pays des Hommes intègres pour « prêter main forte à leurs amis burkinabè dans la formation de la ressource humaine ». Pendant douze mois, ces experts ont appris à pêcher aux Burkinabè en leur transmettant des connaissances dans de nombreux domaines de métiers.

« Ces experts chinois ont enseigné à leurs amis du Burkina leurs techniques de pêche afin de faire d’eux des excellents pêcheurs, capables de pêcher par eux-mêmes leur propre poisson et même apprendre à d’autres jeunes les techniques de pêche », a expliqué l’ambassadeur chinois au Burkina Faso, Li Jian. Ainsi, plus de 300 jeunes ont été formés dans différents métiers. Une centaine de jeunes ont été envoyés en Chine afin de leur permettre de constater de visu les avancées techniques, toucher du doigt les nouvelles technologies et apprendre dans un milieu en perpétuel évolution afin de revenir au Burkina Faso pour partager eux aussi leurs expériences.

« Pour mieux former des pêcheurs, il faut nécessairement être bien équipé de matériel de pêche », concède Li Jian. C’est dans cette dynamique qu’intervient ce don de matériels techniques et les pièces de rechange aux centres de formation professionnelle du Burkina Faso d’une valeur de plus de 281 millions de FCFA. « Ce don est une continuité de l’aide de la Chine et permettra aux jeunes apprenants des métiers de l’électromécanique, de la mécanique de précision, de la mécanique automobile et de l’électricité de disposer de plus d’outils performants, adaptés et de nouvelle génération pour leur apprentissage pratique », a soutenu l’ambassadeur chinois au Burkina Faso.

Le ministre burkinabè de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi, Salifo Tiemtoré a pour sa part traduit sa « gratitude et celle du gouvernement » au donateur chinois. Il a appelé les responsables des centres bénéficiaires de ces matériels à « plus de responsabilité » et surtout à « faire bon usage » de ces matériels qui viendront désormais « apprendre à pêcher à la jeunesse du Burkina Faso ».

Armand Kinda

Minute.bf