98 soldats Tchadiens tués: Idriss Deby veut diriger les opérations de contre-attaque

0

Selon un bilan officiel, l’armée nationale tchadienne a perdu 98 soldats, dont des sous-officiers, des officiers supérieurs, des meneurs d’hommes et 47 autres ont été blessés dans la région du Lac Tchad suite à une attaque du de Boko Haram le 24 mars dernier. L’information a été donnée par nos confrères de TchadInfo.

Suite à ce revers qualifié d’historique par le président de la République, Idriss Deby Itno, des mesures fermes ont été prises par celui-ci. La province du Lac Tchad est officiellement déclarée « zone de guerre » à cet effet le 26 mars 2020.

Initialement déclarée « zone d’opération » par le gouvernement tchadien, ce jeudi 26 mars, la province du Lac Tchad a finalement été officiellement consacrée « zone de guerre » confie le journal TchadInfo.

Selon les explications, en début de soirée du 26 mars, le Gouvernement de la République du Tchad avait porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que la zone du Lac Tchad est déclarée « zone d’opération ». Peu de temps après, le communiqué qui portait la sceau du ministre d’Etat, ministre Secrétaire général de la présidence, Kalzeubé Payimi Deubet, a été retiré de la page officielle de la présidence de la République. Ce qui a suscité de nombreuses interrogations.

Il a fallu quelques temps après pour qu’un autre communiqué du gouvernement vienne préciser davantage les choses. La province du Lac Tchad est ainsi déclarée « Zone de guerre ».

Déterminé et revanchard, le Chef de l’Etat himsel, Idriss Deby Itno a décidé de s’installer dans la zone pour coordonner et diriger les opérations de contre-attaque.

Hamadou Ouédraogo
Minute. bf